Cameroun: le projet de loi sur l’accord de Paris bientôt à la Commission des Affaires étrangères

Ledit texte est arrivé au Sénat après son étude à la Commission de la production et des échanges de l’Assemblée nationale

 

Le Sénat camerounais a jugé recevable le projet de loi portant ratification par le président de la République, Paul Biya, de l’accord de Paris sur les changements climatiques.

Durant la plénière du 09 juin consacrée à la réception dudit texte, le président de la chambre haute du Parlement, Marcel Niat Njifenji, a annoncé que ce projet de loi sera envoyé à la commission des affaires étrangères pour examen de fond.

Ledit projet de loi avait été déposé le 06 mai auprès de l’Assemblée nationale pour examen. Cela, quatre jours après le début des travaux de la rentrée parlementaire comptant pour la deuxième session ordinaire de l’année législative en cours.

Devant l’instance, le projet de loi sur la ratification par le chef de l’Etat de l’accord de Paris avait été défendu devant la Commission de production et des échanges par le ministre de l’Environnement, de la Protection de la nature et du Développement durable, Helé Pierre, assisté du ministre des Relations extérieures, Lejeune Mbella Mbella, avant d’être transmis au Sénat.

 

L’accord de Paris sur les changements climatiques, adopté au terme de la COP 21 en fin d’année 2015, prévoit de contenir le réchauffement climatique bien en dessous de 2°C, et, si possible, vise à poursuivre les efforts pour limiter la hausse des températures à 1,5°C. Objectif, limiter les perturbations dangereuses pour le climat.

En signant l’accord 22 avril 2016, le Cameroun s’est engagé à réduire ses émissions de gaz à effet de serre à hauteur de 32%. Le gouvernement a également décidé d’améliorer la salubrité urbaine en faisant des déchets une ressource pour la production de «25% d’énergies renouvelables, hors grande hydro dans le bouquet électrique en 2035».