Cameroun: Le poulet «congelé» refait surface dans les marchés

C’est en mars 2006, après une mobilisation de la société civile que le gouvernement camerounais interdisait l’importation du poulet de l’union européenne. Neuf ans après, retour sur une victoire citoyenne.

Marché du Mfoundi, poissonnerie «la reine du frais», les prix des denrées sont affichées : cuisses 1995 Fcfa, pattes 1895 Fcfa, ailes 1995 Fcfa et gésiers 2000 Fcfa. La particularité de cette poissonnerie est qu’elle propose à ses clients du poulet dit «congelé» et du poulet local. Dans quatre poissonneries visitées dans ce marché «la reine du frais» est la seule où on y retrouve le poulet importé. Si dans ce marché ce poulet se fait rare, ce n’est pas le cas au marché Ekounou. A la «Poissonnerie de l’Esperance», on note la présence des cuisses de poulet à 2000 Fcfa, le foie 2300 Fcfa, les pattes et les ailes à 1900 Fcfa. 237online.com D’autres poissonneries plus loin dans le même marché comme la «Poissonnerie de la cote» et la «Poissonnerie le bon pêcheur», les prix sont les mêmes, les pattes à 1800 Fcfa, ailes 1900F, les cuisses de poulet à 2000 Fcfa, le foie et le gésier à 2200 Fcfa. Tout cela bien rangé dans un sel congélateur. Pas cependant la moindre trace de poulet local.

Mais de nombreuses ménagères ont gardé l’habitude de consommer le poulet importé.
«Chez moi le poulet est au menu chaque dimanche. Je n’ai pas de temps pour le nettoyer en plus mes enfants adorent les cuisses de poulets donc j’achète le congelé au marché et il me revient moins cher » Confie Aurèle ménagère. Si comme elle, ses raisons sont évoquées par les usagers, d’autres par contre s’abstiennent. Pour Octave Leclerc «nous ne consommons que du poulet local à la maison car le poulet importé a un gout différent, il est impropre pour l’organisme et est porteur de bactéries néfastes pour la santé » Rejoignant la pensée de Octave Leclerc, Selon l’Association citoyenne pour la défense des intérêts collectifs(ACDIC), des analyses en laboratoire à l’Institut Pasteur de Yaoundé, ont révélé que 83.5% des poulets importés vendus sur les marchés camerounais est impropre à la consommation humaine. Ils sont porteurs de salmonelles et campylobacter. Pour cette association ces poulets proviendraient des pays voisins à savoir le Gabon et la Guinée équatoriale Dans cette renaissance du poulet congelé dans nos marchés producteurs et consommateurs y sont incriminés. Les raisons sont évoquées des deux parties. Chez les aviculteurs l’absence d’une politique pour booster la production nationale en poulet de chair, les pénuries incessantes de mais ainsi que la cherté de la provende favorise ce phénomène. Cote consommateurs cette catastrophe se justifie par la paresse, la vie facile, la quantité et surtout la recherche du moins cher. Car ces produits frauduleux coûtent entre 1.800 Fcfa et 2.500 Fcfa contre 2.800 Fcfa au moins pour le poulet local. Autant de raisons évoquées sous le regard d’opérateurs véreux principaux importateurs de ces poulets congelés.
Malgré cette bataille acharnée que ne cesse d’entreprendre l’Acdic pour l’éradication totale de l’importation du poulet «congelé», operateurs et consommateurs s’y prête toujours au jeu de son importation et de sa consommation.