Cameroun: Le Moungo rejette Maurice Kamto

Membre titulaire élu du Comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) Louis-Henri Ngantcha, ancien édile de loum est auréolé de la prestigieuse casquette de responsable en chef de l’Association des ressortissants du grand Ouest dans le département du Moungo (Arom), créée en 2010 qui rassemble tous les ressortissants des régions de l’Ouest et du Nord-ouest qui résident ou qui sont nés dans le Moungo.

Il en est le président national qui entend instituer la paix, lutter contre le tribalisme. l’Arom est surtout disposée à soutenir Paul Barthélémy Biya bi Mvondo dans ses actions. «L’Arom avec Biya jusqu’au bout du bout». et de faire barrage au Mrc qui entend faire main basse de l’électorat déjà largement acquis au Rdpc et partant, ses communes. Situé dans la région du littoral, le Moungo compte 12 arrondissements, 12 communes et s’étend sur 3.723 Km 2 (372.300 ha) pour une population estimée en 2001 à 452.722 habitants.le chef-lieu de ce département est Nkongsamba a récemment abrité une manifestation courue de soutien au président Paul Barthélémy Biya bi Mvondo Assam à la faveur de la tenue de l’Assemblée générale de l’Arom le 28 avril 2017, avec la participation massive de tous les membres partis des quatre coins du Moungo, sous la supervision de Thomas Hona, préfet du département. l’Arom

qui tenait ce meeting après celui du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) fondé le 13 août 2012, le 5 mai 2017, a décidé de bouter hors du Moungo ce parti et faire taire son leader Maurice Kamto qui vient trop tard se répandre en promesses jugées fallacieuses par ses contradicteurs dans une région où tout a été réalisé pour son développement par les pouvoirs publics.«Le Moungo ne sera pas le marche pied de Monsieur Kamto». Ainsi parlait Louis-Henri Ngantcha. Qui selon lui, le Moungo et l’Arom n’ont pas une mémoire courte. Maurice Kamto a passé 7 ans au sein du gouvernement. Manifestement il s’y sentait toute aise. Il devrait aussi être comptable de la situation qui prévaut dans ce département et qu’il prétend fustiger.Déjà, le Mrc a accusé le Rdpc par le biais du maire de Nkongsamba 1er El Hadj Oumarou Danjouma d’avoir distribué de l’argent (2000 FCfa) aux jeunes et sympathisants du Mrc pour le boycott du meeting du Mrc qui avait dénoncé une coupure à dessein d’énergie. Que de faux-fuyants estime –t-on à l’Arom pour justifier le mauvais ancrage du Mrc dans cette partie du pays, justifié par le dédain des populations envers ce parti d’opposition qui peine à trouver ses marques et à se réaliser. Au final, ironie du sort, Maurice Kamto, originaire de l’Ouest (Hauts plateaux, chef lieu à baham) est rejeté avec son Mrc, par les ressortissants de l’Ouest manifestement amoureux envers et contre tout du Rdpc de Paul Barthélémy Biya bi Mvondo.