Cameroun : Le consortium Bolloré/CMA-CGM/CHEC remporte la bataille pour la gestion du port de Kribi

Le terminal à conteneurs du port en eaux profondes de Kribi sera géré par le consortium franco-chinois Bolloré/CMA-CGM/CHEC (BCC).

La décision qui, selon certaines sources, a été prise par le président de la république en personne, vient mettre fin à la bataille qui opposait le consortium aux groupes hollandais APM Terminals et philippin International Container Terminal Services (ICTSI).
Il y a quelques semaines, des sources faisaient état de ce que la gestion du terminal dudit port aurait été confiée au groupe philippin ICTSI et à son associé AMP Terminals, une structure de l’armateur danois A.P. Moller-Maersk.
Cependant, la forte odeur de corruption qui flottait autour de ce choix a conduit à des protestations de la part du groupe Bolloré et de ses associés qui ont requis l’arbitrage du Chef de l’État sur le sujet.
En effet, l’analyse des offres financières des trois groupes en compétition plaçaient le consortium BCC en tête de course, avec 623.469.685 euros suivi de ICTSI qui proposait 467.378.399 euros et de AMP Terminals qui n’offrait que 403.626.290 euros. Pourtant, la commission gouvernementale chargée de recommander un gestionnaire pour le terminal à conteneurs du port de Kribi a émis des réserves quant à la viabilité de la proposition du consortium BCC, portant son choix sur ICTSI.

La décision du Chef de l’Etat vient donc mettre fin à ce combat, et signe également le début prochain des activités au port en eaux profondes de Kribi