Cameroun : la fraude à la machine à timbres fiscaux fait rage en cette période de concours administratifs

En cette période de forte demande de timbres fiscaux, du fait du lancement de nombreux concours administratifs qui attirent des centaines de milliers de jeunes camerounais, des fraudeurs semblent avoir décidé de tirer leur épingle du jeu.

En effet, a-t-on pu constater sur place, plusieurs candidats aux différents concours à la fonction publique ont dû voir leurs dossiers rejetés, parce qu’ils portaient de fausses estampilles de timbres fiscaux.

Profitant du manque de vigilance des candidats, certains vendeurs de timbres et autres démarcheurs postés aux alentours des services publics qu’écument les candidats, apposent de fausses estampilles sur leurs dossiers. Celles-ci, au lieu de porter le montant de 1 000 francs Cfa sur leurs faces supérieures, affichent plutôt la mention 0000.

Cette pratique consiste à faire croire au candidat peu vigilant que son dossier a été estampillé au prix officiel, et de détourner l’argent payé par celui-ci, des caisses de l’Etat. A en croire divers témoignages concordants, plusieurs potentiels fonctionnaires sont déjà tombés dans le panneau de ces arnaqueurs.