Cameroun : La Douane recrute 270 nouveaux agents pour lutter contre la contrebande au niveau des frontières dans le Grand Nord

Leur formation militaire achevée, ils ont entamé jeudi un séminaire d’imprégnation techno-professionnel des fonctionnaires des douanes.

La douane camerounaise est résolument engagée dans la lutte contre la contrebande au niveau des frontières du pays. Spécifiquement pour le Grand Nord, 270 nouveaux agents regagneront bientôt les rangs de la douane camerounaise. Leur contribution sera décisive dans la lutte contre la contrebande qui sévit dans les villes et frontières des trois Régions septentrionales du pays (Extrême-Nord, Nord et Adamaoua), tel qu’envisagé par la direction générale de la douane, dans le cadre de sa politique de redéploiement de son personnel.

Ces 270 nouveaux agents de la douane camerounaise ont entamé jeudi 2 juin 2016, un séminaire d’imprégnation techno-professionnel des fonctionnaires des douanes de catégories C et D. Pendant 14 jours, ces nouveaux gabelous vont apprendre les bribes du métier de la douane, après leur formation militaire achevée.

«Ce sera donc l’occasion pour ces jeunes de découvrir, pour la première fois, le monde professionnel. Les droits et obligations du fonctionnaire des douanes, l’éthique, la déontologie et la lutte contre la corruption en milieu douanier, la procédure de dédouanement, les éléments de base de la taxation douanière, entre autres, leur sont ainsi dispensés durant cet atelier», informe le quotidien gouvernemental Cameroon Tribune du 3 juin 2016.

Pour le Secrétaire Général des services du Gouverneur de la Région du Nord, Fidèle Tegni, «cette formation rentre dans le cadre de la politique gouvernementale de disposer d’un personnel bien formé, opérationnel et efficace sur le terrain». Il a demandé aux nouveaux douaniers de «se mettre à l’école de l’apprentissage afin de mettre leurs connaissances au service de l’État».

Le chef de secteur des douances du Nord, Oumarou Dewa, a, pour sa part, indiqué à l’endroit des séminaristes que «ce séminaire est une occasion idoine pour tirer l’essentiel de cette formation, dans l’optique de l’amélioration des performances de votre administration».

La contrebande est une véritable gangrène pour l’économie camerounaise et fait perdre plusieurs milliards de FCFA à l’État chaque année. Pour endiguer le phénomène, le ministère du Commerce a signé, vendredi 19 février 2016, une convention avec la société AMLA Metrics, chargée de concevoir une application permettant de retracer l’origine et le circuit de certains produits de grande consommation.