Cameroun: La communauté urbaine de Yaoundé se dote d’une station radio ultra-moderne

Localisée à l’Hôtel de ville de Yaoundé, avec un équipement up-to-date, cette station fait la promotion d’une culture plurielle de la cité capitale.

Nkul Ongola. Le tambour de Yaoundé. C’est bien l’onomastique de la radio de la communauté urbaine (CUY). Avec son épitaphe «La voix de la cité capitale», l’entreprise éditoriale s’identifie de prime abord comme un repère de la ville. C’est une station de radio communautaire (3ème régime de radio reconnu par le ministère de la Communication) qui voudrait se distinguer de la cinquantaine d’autres chaînes. Nkul Ongola, contrairement aux autres radios nationales, s’autofinance. Les fonds proviennent de son promoteur, la CUY qui œuvre, ès qualité, comme collectivité territoriale décentralisée là où aux autres radios communautaires sont financées par l’Unesco. Cet autofinancement en fait, selon le chef de chaîne, le Pr. Daniel Anicet Noah dans une interview accordée à Repères, «une entreprise éditoriale autonome sur le plan économique».
Si la majeure partie de la concurrence bataille pour le scoop et le prime time, Nkul Ongola ne promeut pas l’actualité. Le chef de la chaîne revendique cette spécificité : «La radio Nkul Ongola n’est pas faite pour transmettre les informations de la dernière heure. Par contre, la plupart des supports de la concurrence se caractérisent par l’actualité. www.237online.com C’est vulgaire.» Il n’y existe qu’un seul journal radiophonique, à 12h30 : «Le très-bien fait». Dans sa ligne éditoriale/politique, Nkul Ongola se veut une radio éducative promouvant la solidarité entre les populations de Yaoundé en tant que ville cosmopolite et capitale du Cameroun. La radio fait la promotion du patrimoine culturel de la ville, ce que justifie d’ailleurs son antenne.

l y a d’abord un catalogue avec listing des thèmes appelés auprès des producteurs. Ensuite des émissions de référence : la GTE (Community Management : tous les premiers mardis du mois, le délégué du gouvernement auprès de la CUY, Gilbert Tsimi Evouna, se soumettra à toutes les questions ; une table ronde éducative sur la santé et sur les urbanités ; les langues africaines (exemple : mefoumba, en langue béti). La vie à l’antenne, c’est surtout la Newsletter (informations sur la communauté urbaine). Plutôt que d’annoncer une descente sur le terrain des agents de la CUY, les panélistes vont tabler sur des sujets pouvant aider les auditeurs à mieux comprendre un fait social, explique le Pr. Noah.
La station Nkul Ongola est dotée d’une architecture aménagée, avec une configuration du studio totalement différente de celle des autres radios locales. Pas besoin, pour le présentateur/animateur, de se tourner vers l’ingénieur de son pour un signe quelconque : chaque collaborateur enregistre en studio, monte son reportage ou toute autre émission grâce à un logiciel spécial, le DJ Radio. Lorsque le fichier est prêt, son auteur, avec une clé USB, le télécharge dans la banque des données de l’ordinateur pour la programmation. www.237online.com La production est donc ultra digitale et automatique. Quant à la diffusion, elle est faite sous modulation de fréquence FM (95.5, puissance 1KW) pour un rayon de 90km.
La programmation se fait en boucle. Une émission peut être diffusée quatre fois toutes les 48 heures. Le chef de chaîne explique que «Nkul Ongola ne force pas la concurrence». Par toutes ces qualités, Daniel Anicet Noah, du haut de son habilitation en sciences de l’information et de la communication et l’un des pionniers de l’audiovisuel au Cameroun, atteste que Nkul Ongola «est la radio la plus futuriste du Cameroun, leader en termes de formule radio». Bilan des activités satisfaisant, d’après le chef de chaîne, qui rassure que l’audience est grande : en moyenne 40 appels sont décomptés au quotidien. S’agissant du code, le français et l’anglais, langues officielles, représentent 80% des contenus. Plus tard viendront les langues nationales. Afin d’offrir des services au plus grand nombre, la station procède par des offres aux non-professionnels de la radio.
En prospective, Nkul Ongola réalisera le streaming (diffusion sur le Web), le telnet (pour l’interactivité et la maintenance à distance) et se procurera un véhicule de production et de marketing urbain. Plus tard viendra la chaîne de télévision.
Christy NdongoAbia

FICHE TECHNIQUE
Nom de la station : Nkul Ongola
Slogan : «La voix de la cité capitale»
Statut : station de radio communautaire
Promoteur : communauté urbaine de Yaoundé et associations
Fréquence : FM 95.5
Puissance de l’émetteur : 1KW
Année de création : 2015
Contacts : Tél : 656 00 22 22 ; Internet : radio.nkulongola.cm
Localisation : site de production et de diffusion au campus annexe de l’Hôtel de ville, avenue Valery Giscard d’Estaing