Cameroun – La Chambre africaine de commerce encourage le professionnalisme dans le mannequinat

L’objectif à atteindre est de rendre plus compétitifs les produits de l’industrie camerounaise.

«Faire recours au mannequinat pour mettre en vitrine et rendre compétitifs les produits de l’industrie camerounaise à l’heure de l’Accord de Partenariat Economique Cameroun (APE)». Tel est entre autres l’objectif visé par Me Mary Concilia Anchang, présidente de la Chambre africaine de commerce, et par ailleurs marraine du festival «Kribi Beach Fashion Top Model Week» dont la 4e édition s’est déroulée du 31 juillet au 06 août 2016.

Pour mener à bien la mission qu’elle s’est assignée, la fondatrice et présidente de la Chambre africaine de commerce, au cours d’une conférence de presse qu’elle a donnée samedi 15 octobre 2016 à Yaoundé, a déclaré avoir approché le Gouvernement à ce sujet. Non loin de se contenter de cette approche, la présidente s’est rapprochée de nombreuses autres entreprises citoyennes. Parmi elles, on retrouve entre autres, l’opérateur de téléphonie mobile Nextell, Les Brasseries du Cameroun, le Comité National de Lutte contre le Sida et autres, afin venir en soutien au projet de professionnalisation du métier de mannequin.

Cette initiative semble d’ores et déjà porter ses fruits. À titre d’exemple, l’opérateur de télécommunications Nexttel, affirme sa volonté de promouvoir la compétitivité de l’industrie et de la culture camerounaise. En somme, à travers cette initiative, la Chambre africaine de commerce voudrait amener les professionnels de l’industrie de mannequinat, à collaborer avec l’État, afin de promouvoir le label Cameroun, et ainsi faire connaître au plus haut niveau international les produits et services du pays.

Des mesures d’accompagnement telles que des subventions sont par ailleurs sollicitées et suggérées aux pouvoirs publics pour rendre plus compétitif le secteur du mannequinat au Cameroun, et lui permettre ainsi de faire la une des grands magazines du monde, en présentant produits, services et cultures camerounaises.