Cameroun – Jeunesse : Jobs de vacances, le travail forcé des enfants, une implacable réalité

Au Cameroun, le travail forcé des enfants Rechercher enfants est une implacable réalité, plus renforcée pendant la période des vacances scolaires, comme l’a constaté KOACI.COM, sur place.

 

Pendant la période des vacances scolaires qui s’étale de juin à août, les habitants de Yaoundé, peuvent voir, les jeunes enfants  de sexe masculin et féminin, arpenter les rues de la capitale camerounaise, avec des petits plateaux sur la tête, ou des marchandises accrochées autour de leurs bras frêles.

Le commerce par les enfants, est également une réalité dans les autres villes et localités du Cameroun.

Ces vacanciers  vendent toutes sortes de marchandises. Ils les proposent aux inconnus sur la route.

Il s’agit précisément de la banane douce, œufs, arachides et maïs bouillis, du pain haricot, des Safous  (Prunes) grillés, morceaux de peau de bœuf, tripes de porc, eau en bouteille ou en sachet, bonbons, beignets…

Ces enfants, très souvent parcourent des kilomètres à pied ou font du porte à porte, afin de vendre leurs marchandises.

Les vacanciers qui sont envoyés par leurs parents sur la route, ont pour objectif, avons-nous constaté, de ramener des recettes le soir à la maison, qui serviront, à préparer leur rentrée scolaire.

La présence des enfants sur la route, se solde souvent par des cas de viols  ou d’agressions sexuelles, des disparitions, voire d’enlèvements qui débouchent malheureusement parfois, sur des assassinats.