Cameroun : Jean Ernest Ngallè Bibehe , donner une nouvelle impulsion au Minesec

Depuis sa nomination comme Ministre des Enseignements Secondaires le 02 Octobre dernier et son Installation 3 jours après, l’homme marque son territoire avec un doigté d’élève attentif aux préoccupations de son maître, le Président de la République, S.E Paul Biya. En 100 jours de ministère, il a donné le ton et le rythme. Aujourd’hui, il est un capitaine qui dirige une équipe qui doit relever des défis majeurs.

Après son installation, Jean Ernest NgallèBibehe dont certains ne vendaient pas cher la peau est rentré dans les dossiers pour scruter et comprendre comment fonctionnait cet appareil aussi sensible et dont il devait relever les défis de la gouvernance. Lors de sa rencontre de prise de contact ou il soulignait : « Nous devons être habité des principes de rigueur, de probité et de transparence dans la gestion des fonds à tous les niveaux.
Pour cela nous mettrons l’accent sur : l’obligation de compte rendu de l’utilisation des fonds alloués ; le renforcement du contrôle interne et la mise en place des procédures permettant la réalisation des contrôles périodiques afin de réduire au maximum les fuites de fonds observés ici et là ; l’instauration des commissions pour statuer sur la base des critères bien définis et dans le respect des textes sur décision individuelles affectant la carrière des personnels ainsi que d’autres projets qui concerne le ministère ; la sécurisation et la conservation du patrimoine de notre ministère par des inventaires physiques et la tenue d’un fichier exhaustif et actualisé de tous nos biens… ».

Aujourd’hui il est question de rentrer dans le moule de la communication spéciale du chef de l’Etat d’Octobre 2015 ou celui-ci réitérait ses directives relatives à la réduction du train de vie de l’Etat, à l’élimination des dépenses non essentielles et à la poursuite de la lutte contre la corruption. Plus encore, il est question de veiller constamment à être guidés dans des actions quotidiennes de discipline, d’esprit d’équipe, de dévouement, de loyauté, de l’intégrité et du patriotisme. De ces paroles, des actes majeurs ont suivi notamment avec la signature de la décision n°546 et 548/15/D/MINESEC/SG/DECC/DAJ du 27 Octobre 2015 portant sanction des examinateurs et tierces personnes coupables de fraudes aux examens et concours organisés par la Direction des examens, des concours et de la certification session 2015.