Cameroun: Ivaha Diboua le gouverneur du Littoral a pris fonction

« On ne joue pas avec Douala ». L’interpellation a été faite par René Emmanuel Sadi, vendredi, 13 novembre 2013 à Douala à Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, gouverneur entrant de la région du Littoral.

Au cours de la cérémonie d’installation du nouveau gouverneur, le ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation (Minatd) a rappelé à l’ancien gouverneur de l’Est, l’immensité de la tâche qui l’attend. Entre autre, mettre un accent particulier sur la sécurité des populations de Douala et du Littoral. « Les questions de sécurité et d’économie seront au cœur de vos actions. Vous devez combattre la criminalité urbaine et rurale ; préserver le climat de paix à travers des actions préventives, collaborer avec les forces de l’ordre et les autorités judiciaires ;  promouvoir le dialogue et la concertation ; renforcer le développement économique et encadrer les projets qui contribuent au développement économique de la ville de Douala », prescrit le Minatd.
Et ce n’est pas tout. Samuel Dieudonné Ivaha Diboua devra également « encadrer les travaux de construction du 2ème pont sur le Wouri et les travaux des pénétrantes Est et Ouest ; encadrer les travaux de construction des stades pour les Can de 2016 et 2019 ; accompagner la réalisation de tous les projets lancés par l’Etat ». Tout en encadrant également la vie des partis politiques installés dans la Région du Littoral, le nouveau gouverneur devra également lutter contre le désordre urbain dans la région du Littoral et apporter aux autorités municipales le soutien pour le projet de dragage des eaux fluviales de la ville de Douala afin d’éviter les inondations. Le Minatd lui a par la suite donné les clefs pour la réussite de la mission qui lui est confiée : « faire montre des qualités de meneurs d’hommes en mobilisant toutes les forces vives et toutes les populations dont il a la charge ».

Surtout que le nouveau gouverneur devra remplacer « un homme de très grande valeur »  dont le bilan a été jugé « largement positif  sur tous les plans » par le Minatd. A son actif, l’organisation avec succès des élections municipales et sénatoriales d’avril 2013, le renforcement du climat de paix et sécurité dans le Littoral et à Douala, la préservation de la paix et de la tranquillité, la baisse de la criminalité  et du grand banditisme, l’encadrement du retour au pays des camerounais en proie à la guerre en République  centrafricaine, la recherche active et réussie des 9 enfants disparus de Mouanko. René Emmanuel Sadi a également fait un « condensé des qualités intellectuelles et humaines » de Joseph Béti Assomo.
Après avoir passé plus de trois ans à la tête de la Région du Littoral, Joseph Béti Assomo, cède la place à Samuel Dieudonné Ivaha Diboua. Précédemment Gouverneur de la région de l’Est, le nouveau gouverneur du Littoral est affecté au Minatd et intègre le commandement territorial après sa sorti de l’Enam. Titulaire d’un Dea en droit public, il fait ses premiers pas dans la Région du Littoral où il intègre le cabinet du gouverneur du Littoral. Il est tour à tour nommé sous-préfet de Douala 4ème et de Nkongsamba, préfet du Nkam, du Mbam et Kim, du Haut-Nkam, gouverneur des régions de l’Ouest et de l’Est d’où il est nommé à la tête du Littoral.