Cameroun – Internet: CAMTEL entre agonie et arnaques

Une marque de voiture a volontairement pris un top model pour faire la publicité de ses voitures soit disant qu’elles sont  belles comme ce top model, le concept de la publicité s’est trouvée prostituée par toutes sortes de messages qui frisent l’irréel et justifie même qu’une entreprise utilise de tels moyens quand elle est décadente et n’est surtout pas concernée par l’obligation de résultats.

Internet n’échappe pas à ce type de message publicitaire dont le produit. Tout est mis à contribution par les services de communication pour capter l’attention des consommateurs. Dévier leur  trajectoire d’achat pour grappiller quelques proportions de parts de marché surtout quand on est violemment talonné par les opérateurs maillots rouge et jaune.
Comment un opérateur peut-il mettre à la disposition des consommateurs un débit qui a la vitesse de la lumière? Est-ce possible? Les formules  publicitaires nous permettent-elles ce genre d’extension? 300 000 Km/s? Pour quel débit? Des internautes sont tombés dans cette entourloupe.  Une carte SIM pour 10 000 (dix mille) FCFA avec 20 Giga de forfait Internet avec en sortie une connexion à internet constipée. A peine 1 heure de surf.  Incompatibilités des terminaux pourtant du même opérateur. Cette carte SIM tant vantée est décevante, bref l’émetteur de cette solution de  connectivité à Internet est décevante selon les

propos des internautes qui ont accouru lorsqu’ils ont vu l’annonce du maillot.
Il aurait été souhaitable d’entendre des mots simples comme « haut débit » ou «Très haut débit…. » avec des terminaux non encombrants. Il aurait été souhaitable d’entendre des mots simples comme « haut débit » ou « Très haut débit…. » avec des terminaux non encombrants.
La publicité des mots futuristes ne marchent plus. Les consommateurs sont devenus vigilants. Ils ont compris qui dit la vérité dans ses services, ses produits, sa marque, ses commerciaux et surtout son service après-vente.