Cameroun : Ils fabriquaient de faux visas

Trois présumés faussaires sont tombés dans les filets des éléments de la Division régionale de la police judiciaire du Centre (Drpj) depuis quelques jours. Hier, les trois hommes ont été déférés devant le procureur près le tribunal de première instance de Yaoundé-Centre administratif pour être jugés de faux et usage de faux. Selon les informations recueillies hier à la Drpj, les présumés malfaiteurs avaient un réseau de délivrance de faux visas. Tout commence le 2 novembre dernier, date à laquelle l’un des mis en cause s’était rendu à l’ambassade des Etats-Unis avec son passeport.

Les autorités de l’ambassade des Etats-Unis avaient constaté que le visa que détenait le sieur Nganou était faux. Ce dernier est immédiatement arrêté et conduit à la Drpj pour enquête. Auditionné, le sieur Nganou dévoilera ensuite aux enquêteurs qu’il faisait partie d’un réseau spécialisé dans la délivrance de faux visas et que le responsable de ce réseau se trouve à Douala camer.be. Une équipe constituée de policiers de la Drpj sera dépêchée à Douala. C’est dans le cadre de cette embuscade que le nommé Kwimo sera également interpellé en possession de 1600 cachets de plusieurs administrations publiques, de centaines de faux actes de naissance, des fausses vignettes automobiles et des faux timbres d’une valeur de 50.000F.Cfa. C’est après l’exploitation du nommé Kwimo que la police procédera à Yaoundé à l’arrestation d’un certain Kandem.