Cameroun – Hommage: Extrait du Discours de Charles Ndongo peu avant l’inhumation d’Anne Marie Nzié à Bibia dans la Région du Sud

La mise en terre d’Anne Marie Nzié a eu lieu hier samedi 23 juillet 2016 en fin de matinée à Bibia, un village de l’Arrondissement de Lolodorf, dans la Région du Sud.

C’était le dernier acte d’une cérémonie funéraire qui s’est déroulée en présence d’une foule immense. C’était aussi la fin des obsèques de la Voix d’Or de la musique camerounaise, voire africaine, entamées à Yaoundé le jeudi 21 juillet 2016 avec la levée du corps à l’hôpital central. Morte à l’âge de 84 ans, dont plus de 50 consacrés à la musique, «la gardienne du temple» surnom qu’a donné à la défunte le célébrissime Manu Dibango, a eu droit aux obsèques officielles et à une décoration de la part du Chef de l’État, Paul Biya.

Avant l’inhumation d’Anne Marie Nzié, notre confrère Charles Ndongo, a pris la parole en sa qualité de «dernier né des forces vives» de la Région du Sud pour un hommage à l’illustre disparue.

Le témoignage de Charles Ndongo dans l’audio CRTV-Radio ci-dessous.