Cameroun – Grand Dialogue National: L’ONU annonce sa disponibilité à accompagner le Cameroun dans la mise en œuvre des résolutions finales

Le sujet du Grand Dialogue National (GDN) a été au menu des échanges entre le SG de l’Organisation des Nation Unies (ONU), Antonio Guterres et le Ministre des Relations Extérieures, Mbella Mbella Lejeune le 24 septembre 2019.

En marge de la 74ème Assemblée générale des Nations Unies, le ministre des Relations Extérieures, S.E. Mbella Mbella Lejeune a été reçu en audience par Antonio Guterres, Secrétaire Général des Nations Unies. Les discussions ont porté sur la situation sécuritaire du Cameroun.

« Le Secrétaire Général de l’ONU s’est félicité du Grand Dialogue National inclusif convoqué par le Chef de l’État, S.E. Paul Biya, et n’a pas manqué d’annoncer la disponibilité de l’ONU à accompagner le Cameroun dans la mise en œuvre des résolutions qui seront arrêtées au terme de ce processus de réconciliation camerouno-camerounais », a relevé, samedi, le site du ministère des Relations Extérieures.

[InArticle]

Le Secrétaire Général de l’ONU a positivement apprécié les mesures progressivement mises en œuvre par le Gouvernement pour « trouver une solution aux différents défis sécuritaires auxquels le pays est confronté dans le Nord-ouest et le Sud-ouest, mais également dans la lutte contre Boko Haram et la gestion de Réfugiés venus des pays voisins », a rapporté le ministère des Relations Extérieures.

Lors de son passage devant le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies à Genève, le chef de la diplomatie camerounaise avait déclaré que « le processus engagé par le Gouvernement pour un retour définitif à la paix a connu de nombreuses avancées et vient de franchir une étape décisive, avec l’annonce faite le 10 septembre par le Président de la République de convoquer un grand dialogue national ».

 

Au lendemain de l’annonce du Président de la République, le Secrétaire Général de l’ONU avait, le 11 septembre dernier, réitéré la disponibilité des Nations Unies à apporter son soutien au processus de dialogue. António Guterres, qui s’était réjoui de l’annonce, avait également encouragé le Gouvernement camerounais à veiller à ce que « le processus soit inclusif et réponde aux défis auxquels le pays est confronté ».