senat-Camerounais2

Cameroun – Gérontocratie: Cinq sénateurs sur 100 déjà décédés

Mise en place en 2013, la Chambre haute a déjà perdu une demi-dizaine de ses membres, tous décédés.

oussoufa Daoua, sénateur de la Bénoué et président de la section RDPC Bénoué Centre vient de rallonger la liste des décès à la Chambre haute. Selon un communiqué daté du 11 octobre de Pierre Moukoko Mbonjo, président de la Commission régionale de suivi des opérations de renouvellement des bureaux des organes de base du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) dans le Nord, «l’honorable » Youssoufa Daoua est décédé dimanche dernier à 09h. A cet effet, il a informé ses camarades du parti que la réunion de lancement officiel des activités, initialement prévue le 12 octobre 2015 à la permanence du parti de Garoua, est renvoyée au vendredi 16 octobre 2015 à partir de 14h.
Avant Youssoufa Daoua, c’est le Pr. Stephen Jikong Yerima qui trépassait le samedi 15 novembre 2014, à l’hôpital général deYaoundé. L’ancien professeur d’anglais à l’université de Yaoundé I n’a pas pu prendre part, le 12 novembre, à l’ouverture des travaux de la troisième session ordinaire de l’année législative 2014. www.237online.com C’est qu’il avait été hospitalisé 10 jours plutôt, le 02 novembre, en raison de son état de santé. «On lui avait diagnostiqué le paludisme et une fatigue générale peu après son retour des Etats-Unis», avait expliqué son assistant, Godlove Jator. Deux ans plutôt, il avait souffert d’une cirrhose de foie.

Le mercredi 2 avril 2014, c’était au tour de Fon Njifua Lucas Fontem, première autorité de la chefferie de premier degré de Fontem dans la région du Sud-Ouest, de rendre l’âme. Le 17 mars 2014, Njifua Lucas Fontem, sénateur RDPC, se faisait élire comme questeur dans le nouveau bureau du Sénat. Il a rendu l’âme alors que la session ordinaire de la chambre haute du parlement entamée le 11 mars de cette année-là, était toujours en cours.
Le dimanche 19 octobre 2014, le sénateur Francis Nkwain, lui également passait l’arme à gauche des suites de maladie. L’on note que Francis Nkwain est l’une des grandes figures du régime Paul Biya. Diplomate et conseiller à l’Ambassade du Cameroun à Moscou (Russie) en 1981 avant l’arrivée de Paul Biya à la magistrature suprême, Francis Nkwain fait son entrée au gouvernement le 04 décembre 1987 comme ministre des Relations avec les Assemblées. Au gré des remaniements, il deviendra tour à tour ministre des Mines, de l’eau et l’énergie et ministre Délégué aux relations Extérieures.
En dehors de ses ex-sénateurs titulaires, il y a eu le cas sénateur suppléant du SDF dans la région de l’Ouest et membre du gouvernement fantôme du Social Democratic Front, Illiassou Ntieche Mouchili. Il est décédé vendredi 26 avril 2013 des suites de maladie à l’hôpital de district de Foumban. C’était juste quelques heures avant la proclamation des résultats du scrutin sénatorial du 14 avril 2013. Illiassou Ntieche Mouchili étant musulman, il a été inhumé le même jour à Njimom.
Ironie du sort, l’ex-président de la Cour suprême, Alexis Dipanda Mouelle a quand même lu son nom comme faisant partie des sénateurs, malgré son décès. Depuis sa mise en place en 2013, le Sénat voit nombre de ses représentants diminués comme neige au soleil. Parti de 100 sénateurs, l’on n’a plus que 97 sénateurs dont la majorité est âgée de 70 ans. Le reste, décédé.