Cameroun – Fraudes douanières: Le Directeur Général des Douanes Fongod Edwin Nuvaga rappelle ses collaborateurs à l’ordre

Le DG déplore le laxisme des gabelous au niveau des différentes frontières de passage des marchandises.

Fongod Edwin Nuvaga, DG des Douanes, vient de rendre publique une note de service portant rappel des conditions de dédouanement des marchandises aux frontières aériennes, maritimes et terrestres. Selon Le Quotidien de l’Économie du jeudi 14 juillet 2016, ledit document intervient quelques jours après un point de presse qu’il a donné récemment sur le commerce illicite, organisé par le Groupement Inter Patronal (GICAM) à Douala.

Le DG des Douanes dit avoir constaté que le dédouanement des marchandises aux frontières se fait très régulièrement en marge de la règlementation en vigueur, tant en ce qui concerne la prise en charge que leur évaluation ou encore leur liquidation. Le DG semble surpris que les marchandises se ne passent pas au scanner. «Il est en effet surprenant que le dédouanement se fasse sans vérification de la nature de celles-ci à travers un Ecor rigoureux», s’indigne le DG des Douanes. Il entend par Ecor la reconnaissance et le dénombrement des colis.

Dans la même note, le DG dénonce les pratiques d’évaluation au contenant des camions ou sacs et les valeurs informelles (au kilogramme) qui ont fait leur nid dans les bureaux des Douanes. Il continue également d’observer des déclarations manuelles ponctuées de liquidations sur quittancer dans les bureaux connectés au réseau. Il appelle donc ses collaborateurs à plus de vigilance dans l’évaluation des marchandises en douane.

«Les seules exceptions acceptables  dans ce cadre sont les valeurs mercuriales et les valeurs de référence arrêtées par le ministre des Finances ou le Directeur Général des Douanes», précise la note. Laquelle recommande la prise en charge informatique de toutes les opérations dans les bureaux. Ceci implique après le contrôle Ecor des marchandises, la création des manifestes et la validation de la déclaration par un commissaire en douane agrée.