Cameroun : Forum de la diaspora , discussions ouvertes

Les travaux qui vont durer jusqu’au 30 juin prochain démarrent ce matin au palais des Congrès de Yaoundé. En présence du Premier ministre, chef du gouvernement.

Grand moment ce matin au palais des Congrès de Yaoundé pour la première édition du Forum de la diaspora, baptisé « FODIAS 2017 ». Les travaux placés sous le haut patronage du chef de l’Etat se tiennent sur le thème « Le Cameroun et sa diaspora : agir ensemble pour le développement de la Nation ». Les objectifs visés par les pouvoirs publics lors de cette rencontre, qui verra la participation de près de 5 000 compatriotes vivant à l’étranger  ont été précisés par le ministre des Relations extérieures, Lejeune Mbella Mbella lors de l’échange qu’il a eu avec la presse le 22 juin dernier à Yaoundé. Il s’agit notamment de créer une plate-forme permanente de dialogue et de facilitation, assurer la diffusion et la compréhension des politiques publiques en faveur de la diaspora camerounaise, faire connaître les actions de notre diaspora relatives au développement de notre pays, réaffirmer la place de la diaspora comme composante essentielle de la nation camerounaise. En outre, il sera question de faciliter l’exécution et le suivi des projets pertinents initiés ou portés par la diaspora… Pour cela, la rencontre de Yaoundé, la première du genre, devrait aboutir sur la création d’un comité conjoint de suivi et d’évaluation de la mise en œuvre des projets collectés, la mise en œuvre d’un cadre de dialogue permanent entre le gouvernement et sa diaspora et une plus grande implication de cette dernière au développement du pays.
Comme l’a rappelé le MINREX au cours de son échange avec la presse la semaine dernière, ce sont près de cinq millions de Camerounais qui vivent en dehors du territoire national. Lejeune Mbella Mbella a rappelé le souci, plusieurs fois affiché par le président de la République Paul Biya, d’intégrer ceux-ci au développement du Cameroun. L’exemple le plus marquant ayant sans doute été le 24 juillet 2009 au cours de sa visite officielle en France. Le chef de l’Etat s’était alors adressé à ses compatriotes vivant à l’étranger en émettant le vœu de voir celle-ci mettre son savoir-être et son savoir-faire au profit du développement du Cameroun. Une manière pour lui de faire de l’émergence du pays à l’horizon 2035, une affaire de tous les Camerounais. La rencontre de Yaoundé se veut un rendez-vous du donner et du recevoir entre les pouvoirs publics et ses représentants de la diaspora. Des secteurs précis ont été ciblés. Il s’agit notamment de la santé, de l’éducation et la formation, le foncier, l’économie et les finances, la sécurité sociale, les arts, la culture et le tourisme, la communication et les relations publiques. Il convient de rappeler que le forum qui s’ouvre ce matin a été précédé d’un pré-forum qui s’est déroulé dans le cadre d’ateliers d’échanges, des rencontres B2B et une exposition sur le savoir-faire des Camerounais de la diaspora.
 

Réactions

 

Rev. Ella Berthelot: “Government Should Strengthen Communication With Its Diaspora”

Consultant, USA

“I am looking forward for Government to address the issue of communication between Cameroonians living abroad and those in the country. I want to assure you that Cameroonians living abroad are very happy to be Cameroonians. I have lived in the US for over 15 years and what I really want to see is smooth communication between the Government and those in the diaspora; with the Government preparing them to return home or better help Cameroon. So far, I have been able to drive home three ‘small’ projects. One is in aquaculture, another in ICT and the third in real estate.”

 

Jean Baptiste Essomba: « Nous allons coopérer pourle développement de notre pays »

Opérateur économique au Gabon

« Je remercie le chef de l’Etat qui nous a conviés à cette rencontre entre le Cameroun et ses fils qui sont hors du pays. Nos attentes par rapport à ce forum sont simples. Nous venons pour écouter  parce que dans nos mœurs africaines, quand on vous convie, la première des choses à faire c’est d’écouter. Nous allons d’abord écouter ce que le chef de l’Etat nous dira. Par la suite, nous allons mener des réflexions ensemble pour voir dans quel cadre nous allons travailler, coopérer pour élaborer des plans avantageux dans l’optique de participer au développement de notre pays ».

 

Charmant Ossian: “I Hope Strategy Paper Will Ease Communication”

Oil and Gas Expert, UK

“We came for this forum because we hope that this time around it will be different. It will not be like any other conference. I have great expectations. For example, if a law is introduced next year that 15 per cent of all public contracts are reserved for those in the diaspora, that will be a starting point.  I also hope that the strategy paper that will be produced at the end of the forum will be used to ease communication between the diaspora and the Government. I hope that FODIAS 2017 will be the beginning of a new style in doing business in Cameroon.”

 

Marcelle Oukem: “We Are Enthusiastic”

Student, Medical Doctor, Germany

“I am very happy to be part of the forum. We came in our numbers with projects because we are a bit enthusiastic because it’s the first edition. I am a little curious to know how things are going to unfold during this forum. I hope is should be the beginning of a new dawn. It is a good thing that Cameroonians in the diaspora are determined to develop projects which they are exposing and contribute in their little ways to the development of the country.”