Cameroun: Forces de défense , les nouveaux généraux parés

Ils ont reçu leurs attributs au cours d’une cérémonie présidée samedi dernier par le MINDEF, Joseph Beti Assomo.

 

Cour d’honneur de la Brigade du Quartier général samedi dernier, il est un peu plus de 10h. La voix puissante et forte du colonel Laurent Amang, directeur adjoint du Génie militaire et commandant des troupes se fait entendre : « Officiers généraux promus et porte-fanions, portez-vous à l’emplacement des cérémonies ». Les « onze » de la cuvée du 29 juin dernier quittent la tribune où ils sont installés, avec en tête les six de la gendarmerie nationale, les quatre de l’armée de terre et celui de l’armée de l’air. Chacun a à ses côtés, un jeune officier. Il s’agit des porte-fanions. Suit la lecture du décret présidentiel qui fait de ces hommes, des officiers généraux de nos forces de défense et de sécurité. Puis le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense est invité à descendre de la tribune pour la remise des attributs. Les uns après les autres, ils reçoivent d’abord les épaulettes avec les deux étoiles en or, le chapeau qui porte les mêmes insignes puis le fanion que chacun remet à son porte-fanion. Une quinzaine de minutes viennent de s’écouler, le tout ponctué des cris et des youyous des familles très nombreuses ce matin.

A la fin, Joseph Beti Assomo regagne la tribune officielle dans laquelle se trouvent la quasi-totalité des membres du gouvernement, ceux du corps diplomatique, le gratin de la hiérarchie militaire et les attachés de défense affectés au Cameroun. Puis la voix du colonel Amang se fait à nouveau entendre. Moins puissante cette fois. Normal, bien que commandant des troupes pour cette cérémonie de remise des attributs aux nouveaux officiers généraux, il s’adresse désormais à des supérieurs : « Officiers généraux récipiendaires et porte-fanions, regagnez la tribune ». Le pas solennel et sous les applaudissements des personnalités présentes et les cris des membres des familles, ils regagnent la tribune officielle. Les forces de défense et de sécurité camerounaises viennent de s’enrichir de onze nouveaux officiers généraux. L’assistance aura ensuite droit à un carrousel exécuté par la musique principale des armées. Le défilé militaire et une photo souvenir viendront clôturer une cérémonie riche en couleurs et en sons.

 

 

Ils ont dit

 

Brigadier General Pierre Louba Zal: “It is A Marvelous Day”

 

“I will like to once more take this opportunity to thank God because without God nothing is possible. Secondly, I will like to thank the Head of State, Commander-in-Chief of the Armed forces for this mark of trust confided in me. I cannot forget to thank the Secretary of State in charge of the National Gendarmerie and my collaborators. I want to say that it is a marvelous day.”

 

Général de brigade Jules César Essoh: « Un double sentiment de satisfaction »

 

« C’est un double sentiment de satisfaction qui m’anime. Je voudrais pour cela remercier le Seigneur et dire toute ma gratitude au chef de l’Etat, chef des armées. Je n’oublie pas ma hiérarchie. Je perçois cette promotion comme une invite à plus d’ardeur et à plus d’abnégation dans le travail qui est le mien. »

 

 

Général de brigade Housseini Djibo: « Je redis toute ma détermination à aller de l’avant »

 

« Je redis toute ma détermination à aller de l’avant, au regard de la mobilisation exceptionnelle des populations. Je voudrais remercier le chef de l’Etat pour cette grande décision qu’il a prise. Nous lui promettons plus de loyalisme, de fidélité aux institutions. Plus de dynamisme aussi. Nous allons résolument nous mettre au travail pour répondre aux attentes du haut-commandement. Je vais m’impliquer pour donner le meilleur de moi, pour renforcer la discipline dans nos rangs. »

 

Brigadier General Ekongwese Divine Nnoko: “I Feel Honoured”

 

“It is a very wonderful day to me. This is a very special day to me. The Head of State has given me a very high distinction. I feel honoured. It is an event in my life that can never be forgotten. What a surprise to have this wonderful distinction to the grade of a Brigadier General when I was almost going on retirement. I have to thank the Head of State very much after glorifying God. I thank my civilian hierarchy; the Minister Delegate at the Presidency in charge of Defence, the Secretary State in charge of the National Gendarmerie and all my  military hierarchy.”

 

Général de brigade Elias Toungue: « Un sentiment de satisfaction »

 

« C’est un sentiment de satisfaction et de grande redevance vis-à-vis du Bon Dieu qui a inspiré le chef de l’Etat, chef des armées, pour qu’il me mette parmi les promus de ce jour. Pour cela, je lui suis grandement reconnaissant. Je remercie le président de la République et la chaîne hiérarchique, à savoir le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense, le secrétaire d’Etat à la Défense chargé de la gendarmerie. Ils sont nos premiers utilisateurs et nous ont proposé à cette haute charge ».

 

Général de brigade André Patrice Bitote: « Un engagement à servir avec plus d’honneur »

 

« J’éprouve un double sentiment de gratitude et de joie. Gratitude au Très haut qui a permis cette élévation et au chef de l’Etat pour sa très haute confiance. Joie parce que c’est une promotion. Maintenant je ressens le poids des responsabilités et je m’engage vis-à-vis de ma hiérarchie à servir avec un surcroît d’honneur et de fidélité ».

 

Général de brigade Donatien Melingui Nouma: « J’ai déjà la tête au travail »

 

« Je suis ému et je remercie le haut commandement pour cette marque de confiance. Ces moments sont formidables. C’est un grand jour de célébration. Voir cette foule venue nous ovationner, prouve que les attentes sont fortes. Après cette communion, j’ai déjà la tête tournée au travail qui m’attend. J’attends de prendre service cette semaine pour me mettre résolument au travail ».

 

Général de brigade Joseph Nouma: « Je pense aux hommes avec qui j’ai travaillé »

 

« Je suis simplement heureux d’avoir reçu ces épaulettes. Ma gratitude va au chef de l’Etat, chef des armées. Ma très vive reconnaissance envers les militaires avec qui j’ai travaillé depuis le début de ma carrière. Certains y ont laissé leurs vies je remercie également ma famille et les familles de tous les militaires engagés dans le cadre de notre service. Maintenant je me tiens prêt à résoudre les missions qui me sont confiées à la tête de la 11e Brigade d’infanterie motorisée ».

 

Général de brigade Assoualai Blama: « Ma gratitude au chef de l’Etat »

 

« Je suis ému de voir autant de monde autour de moi, de voir autant de choses qui se réalisent. Sincèrement, c’est de l’émotion. Je rends grâce au Tout puissant. Je remercie très sincèrement le chef de l’Etat, chef des armées pour le choix porté sur ma modeste personne. Je pense également à toute ma hiérarchie et tous ceux qui ont fait le déplacement du Quartier général ce jour pour nous encourager ».

 

Général de brigade Agha Robinson Ndong: « Que cet évènement nous réunisse »

 

« C’est un sentiment de remerciement et une invite à plus d’ardeur au travail. Je rends grâce au Seigneur et remercie le chef de l’Etat, chef des armées. Par ailleurs, j’invite mes collègues et collaborateurs à travailler avec ardeur et dévouement. Je voudrais profiter de cette occasion pour dire un mot aux populations du Nord-Ouest. Je souhaite que cet évènement nous permette de nous réunir, afin de trouver définitivement des solutions durables à nos problèmes. »

 

Général de brigade aérienne Bède Benoît Eba Eba: « Joie et remerciements »

 

« En ce moment, je ne peux qu’exprimer ma joie et des remerciements à tous ceux qui ont permis que cela se réalise. Je remercie le Très haut et je dis toute ma gratitude au président de la République, chef des armées et à tous mes supérieurs qui m’ont permis d’accéder à ce grade».