Cameroun – Football. La paix des braves au Canon de Yaoundé

Un accord a été trouvé pour l’affiliation du club à la Ligue de football professionnel hier.

Laurent Yene, promoteur du Canon sportif de Yaoundé Société anonyme à objet sportif (SAOS),  qui chuchote à l’oreille d’Olinga Jener, président du Conseil des sages de Canon de Yaoundé. Fabien Omboudou, président du Conseil d’administration de la Société anonyme sportive professionnelle (SASP) tout sourire. Voici quelques clichés captés au sortir de la réunion de concertation tenue hier au Cercle municipal, à l’initiative de Gilbert Tsimi Evouna, délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Yaoundé. Difficile de penser qu’il y a quelques jours encore, ces différents protagonistes se regardaient en chiens de faïence. Afin de mettre définitivement un terme à la crise qui secoue ce club mythique, les différentes factions ont été convoquées par Gilbert Tsimi Evouna. « Avec tout ce qu’on entend, il y a lieu de s’inquiéter. Si ça continue, la ville de Yaoundé est susceptible de se retrouver sans club en Ligue 1 », avait expliqué le délégué du gouvernement, comme pour justifier sa démarche.

Les différentes parties ont répondu présent et ont rassuré leur hôte. Un accord a été trouvé le week-end dernier pour la signature d’un partenariat entre l’association Canon de Yaoundé et la SAOS de Laurent Yene. Mais pour tous, il s’agit désormais de la société du club. L’affiliation a été présentée à Gilbert Tsimi Evouna. Les contours du fonctionnement des instances restent encore à préciser. Les détails de l’entente n’ont pas non plus été révélés hier. Mais au moins, Canon de Yaoundé peut déjà jouer en Ligue 1. Son match en retard contre UMS est programmé pour ce jeudi à Mbalmayo. « Nous sommes satisfaits car cette situation n’avait que trop duré. Nous serons nombreux pour soutenir le club », déclare Joël Kono, coordonnateur des supporters.