Cameroun – Football. Affaire Etoile filante /Fécafoot : Abdouraman remporte un round décisif au TAS

Alors que la Fécafoot souhaitait une formation arbitrale traditionnelle composée de trois arbitres, le Tribunal arbitral du Sport a donné raison au Président d’Etoile filante de Garoua qui souhaitait un juge unique. Le nom de ce dernier sera connu sous peu.

 
Alors qu’il y avait comme une sorte d’accalmie dans les débats au niveau du Tribunal arbitral du Sport dans l’affaire qui oppose Etoile filante de Garoua à la Fédération camerounaise de football. Dans cette procédure qui dure depuis quasiment 9 mois, après plusieurs rebondissements et péripéties, le Tas a marqué une avancée significative en rendant sa décision de ce jour.

Le Tribunal arbitral du Sport a ainsi donné raison à Abdouraman Hamadou, président d’Etoile filante de Garoua qui demandait que la présidente désigne un arbitre unique pour connaître de ce litige. De plus, le Tas a expressément fait savoir que le nom du juge sera rendu officiel une fois que la part des avances de frais d’Etoile filante aura été encaissée par le TAS, un peu comme si le fait que la Fécafoot paye ou pas sa part n’avait aucune sorte d’importance.

De plus, après avoir évoqué il y a quelques mois la vacance de poste à la tête de la Fécafoot, le Tribunal arbitral du Sport a cette fois-ci clairement parlé de l’annulation par la CCA du CNOSC de l’élection du président de la Fécafoot qui fait en sorte que l’identité du président de la Fédération soit remise en question.

Du coup, alors que les choses semblaient piétiner depuis plusieurs semaines, le Tas donne donc un brusque coup d’accélérateur à cette procédure qui va entrer dans sa dernière phase avec la désignation de l’arbitre unique et enfin un dénouement qui pourrait intervenir au cours du mois d’août prochain. Et étant donné que, selon des sources bien introduites à Zurich, la Fifa a déjà indiqué qu’elle appliquerait « froidement  et sans état d’âme» la sentence du Tribunal arbitral du Sport, l’on semble se diriger vers la fin de ce long feuilleton judiciaire. Affaire à suivre