Cameroun – Finance: La Banque Internationale du Cameroun pour l’Epargne et le Crédit (BICEC) a une nouvelle Directrice Générale Adjointe

Isabelle Kondo remplace Ondoa Nkou qui a démissionné après la découverte, en février dernier, d’un réseau de détournements de fonds au sein de l’institution bancaire.

Isabelle Kondo est la nouvelle Directrice Générale Adjointe (DGA) de la Banque Internationale du Cameroun pour l’Epargne et le Crédit (BICEC), depuis le 2 août 2016. Elle remplace à ce poste le dénommé Ondou Nkou qui y a passé une vingtaine d’années. Il faut dire que cette promotion de l’actuelle DGA de la BICEC était attendue depuis le mois de mai 2016. La concernée occupait le poste de Directeur Régional Centre/Sud/Est et des institutions à la banque.

Pour rappel le DGA sortant, Ondou Nkou, a démissionné de son poste en février dernier. Et ce suite à la découverte d’un réseau de détournements de fonds au sein de la BICEC. Le quotidien Le Jour édition du 5 août 2016 rapporte que lesdits détournements ont été faits au moyen de nombreuses surfacturations et des factures fictives, régulièrement payées à des prestataires «via un circuit hors procédure». On parle de 50 milliards de Francs CFA distraits en 12 ans.

La Commission Bancaire de l’Afrique Centrale (COBAC) a mené une enquête sur ce sujet en février 2016. La COBAC, considérée comme le gendarme du secteur bancaire a révélé à travers son rapport que deux cadres de la BICEC étaient mêlés dans cette affaire. Il s’agit du DGA sortant et d’un dénommé Samuel Ngando Mbongue, le directeur de la comptabilité et de la trésorerie. Ce dernier a été licencié avec quatre autres employés.

Le Quotidien Émergence édition du 18 juillet dernier, qui a aussi traité cette information de détournements au sein de la BICEC, avait alors indiqué que «fort de cette découverte de détournements de fonds la BICEC qui a réalisé un résultat net de 4,5 milliards de FCFA en 2015, en baisse de 63% sur un an, n’a pas pu distribuer de dividende a ses actionnaires au rang desquels se trouve l’État du Cameroun qui contrôle 17,5% des actifs de cette institution bancaire».