Cameroun – Fap handball: Jasmine Yotchoum, une ventouse à la main

Bosseuse, téméraire et passionnée, le pivot de 22 ans de Fap handball, émerveille le public.

La douleur peut freiner sa puissance de tir mais pas l’anéantir. 237online.com Au stade Matéco à Yaoundé, Jasmine Yotchoum montre à chaque journée qu’elle est plus forte. Le pivot de Fap Handball de Yaoundé sait survivre à un déboîtement, des égratignures et des gestes anti-sportifs. Sur un terrain, le pivot du club des Forces armées et police de 22 ans sait laisser place à l’instinct. A la base pourtant, elle n’aime pas le handball. C’est une discipline destinée « aux mauviettes », estime-t-elle. Mais, au détour d’un pari perdu entre amis, elle est contrainte de se lancer. Le soldat de deuxième classe de l’armée de terre a aussi été inspirée et motivée par sa tante, le lieutenant Elvire Nicaise, ancienne joueuse de Fap. Jasmine Yotchoum est le style de pivot moderne complet. Rapide, engagée et physique, elle est une espèce de sniper poli à DUC de Dschang sport-études (2009-2010),

après son contact avec la discipline en 2008 au quartier « Carrière » (Espérance handball) à Yaoundé. Elle sait glisser, faire des écrans, créer le surnombre pour les arrières. Le regard vif, ferme et menaçant, son arme fatale : sa main, telle une ventouse, sait capter les ballons même lorsqu’ils semblent perdus. Jasmine Yotchoum est une mordue de travail. Sa source d’inspiration, c’est le pivot et ex-internationale française, Nina Kanto. « Je copie sa façon de travailler et elle me coache à distance puisque je suis en contact avec elle. Quand il y a des vidéos spécifiques au poste, je les regarde, je travaille avec une coéquipière, la gardienne parfois. Je m’exerce tout le temps à la maison, au lieu de service, je veux m’améliorer chaque jour », confie-t-elle à CT. Son avenir, elle le voit plein de titres avec Fap et la sélection nationale. Son histoire dit-elle, ne fait que commencer.