Cameroun – Fait divers: Le carburant frelaté (zoua-zoua) occasionne un incendie dans la ville de Garoua

Le Gouverneur de la Région du Nord annonce, dans les prochains jours, des opérations spéciales pour démanteler les dépôts de carburant frelaté dans les différents quartiers de la ville.

Le quartier foulberé dans la ville de Garoua a été secoué le 31 mai 2016 par une forte explosion qui s’est ensuite transformée en un incendie. D’après les riverains, le feu violent est venu d’un nouveau stock des futs et des bidons de carburant en provenance du Nigeria.

L’incendie qui s’est déclenché vers 15 heures a embrasé plusieurs maisons et des boutiques. Le feu qui consommait tout sur son passage a également brûlé un enfant qui habitait ce dépôt de fortune. N’eût été l’arrivée prompte des sapeurs pompiers de Garoua, le quartier foulberé, où se trouvent les résidences des membres du Gouvernement tels que Issa Tchirmoa, Ministre de la Communication, Alim Garga, Secrétaire d’État à la santé, et l’ancien Ambassadeur itinérant Moussa Yaya Sarkifada, aurait été complètement réduit en cendre par les flammes activées par le «zoua-zoua».

Le Gouverneur de la Région du Nord, Jean Abaté Edii, qui s’est rendu sur le lieu du drame, a annoncé des mesures fortes contre ces trafiquants qui créent des dépôts des produits pétroliers dans les lieux d’habitations. «Au-delà des mesures prises pour que ce carburant ne soit plus vendu, nous allons faire d’autres opérations spéciales qui vont dans le sens de démanteler tout ce qui peut se trouver comme dépôt dans les différents quartiers. On ne peut pas comprendre comment dans les quartiers, les gens vivent avec des produits inflammables capables de causer du tort au reste de la population», a averti Jean Abaté.

 

Les dégâts causés par l’incendie

 

Les dégâts causés par l’incendie

 

Les dégâts limités par les Sapeurs-pompiers