Cameroun – Est: La Rose croix recrute à Bertoua

Une conférence organisée dans la ville a donné l’occasion à plusieurs personnes de s’engager dans cet Ordre.

« L’Ordre de la Rose croix vecteur de la sagesse et de l’intelligence », tel est le thème de la conférence organisée le 28 juillet dernier dans un hôtel de la ville de Bertoua. Plus de 500 personnes, en majorité des jeunes, avaient pris d’assaut ce cadre afin d’écouter le message du conférencier. « Le monde est dominé par l’ignorance et l’Ordre de la Rose croix n’est que là pour faciliter l’accès àl’intelligence et la sagesse », a affirmé Daniel Bika Menkili, le conférencier. «L’Ordre est une association philosophique et initiatique. 237online.com On entre et on sort quand on veut, sans rien risquer », souligne Daniel Bika Menkili. Au terme d’un long échange, plusieurs jeunes semblaient avoir été convaincus des explications du conférencier et n’ont pas caché leurs intentions de s’engager dans l’Ordre. « Il y avait beaucoup de mysticisme développé par les populations autour de la

Rose croix, mais avec tout ce que j’ai écouté, je comprends qu’on ne risque rien en s’y engageant. Je n’ai pas besoin de vous faire la confidence que je ne perds rien à rejoindre l’ordre, tout au contraire », a laissé entendre Félix Biwélé. « J’ai beaucoup appris et je comprend que c’est une association qui élève beaucoup l’Homme dans la connaissance et la maitrise de l’humanité. Le plus intéressant est qu’on ne risque rien en y adhérant car on entre et on sort sans problème », se réjouit un jeune enseignant qui a requis l’anonymat. Dans le même ordre d’idées, Marlyse Atouga affirme avec beaucoup d’enthousiasme : «c’est une opportunité pour entrer dans cet Ordre par la bonne porte car le conférencier a été assez explicite et convainquant. Il n’y a rien de mauvais et vaut mieux essayer l’expérience». A contrario de ces personnes, d’autres sont restées figées sur leurs positions vis-à-vis de l’Ordre qu’elles considèrent comme une secte pernicieuse. « Ils ne peuvent pas dire la vérité. Ils vous appâtent pour que vous vous engagiez dans leur mouvement et après lorsque vous voulez battre en retraite c’est trop tard. Généralement vous laissez votre tête », croit savoir Edmond Effa. Joseph Toulagni est formel : « ce sont des aventures à ne pas risquer ». La dernière articulation de cette conférence était la distribution des documents de l’Ordre aux nouvelles recrues et la communication des adresses et numéros de téléphones pour des éventuelles adhésions.