Cameroun – Enseignement supérieur: De nouveaux lauréats des universités virtuelles

La cérémonie solennelle de remise de diplômes y relative s’est tenue vendredi dernier à Yaoundé.

L’amphithéâtre 700 de l’Université de Yaoundé I a abrité vendredi dernier la cérémonie de remise solennelle de diplômes aux lauréats des universités virtuelles hébergées par cette université. Les universités virtuelles du Cameroun sont sous la double tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur (Minesup) et du ministère des Postes et Télécommunications (Minpostel).
Ces universités constituent une des retombées pour le Cameroun du Projet panafricain de services en ligne et dont l’opérationnalisation est concrétisée à l’Université de Yaoundé I depuis 2010, en collaboration avec des universités indiennes telles que Madras University, Amity University, Delhi University, Indra Gandhi National Open University (Ignou) et Birla Institute of Technology and Science (Bits). «les accords de coopération avec ces cinq universités indiennes ont permis à l’Universite de Yaoundé I de bénéficier d’une infrastructure de pointe et une capacité d’accueil de 200 places dans les classes virtuelles pour la sous-région et 60 places pour la nationale, d’un

studio de l’enseignant, d’une salle de serveurs, de deux liaisons satellitaires, avec deux antennes paraboliques et enfin, de 6 et de 2 onduleurs respectivement dans les universités sous-régionales et nationale», affirme Emmanuel Tonye, coordonateur de l’université virtuelle. Il faut noter que la remise de diplômes aux récipiendaires s’est faite sous la houlette de Jacques Fame Ndongo, ministre de l’Enseignement supérieur (Minesup) et de Maurice Aurélien Sosso, recteur de l’Université de Yaoundé I.
Pour l’année académique 2012-2013, il y avait 127 étudiants. En 2013-2014, l’université aura encadré 248 étudiants. L’année qui vient de s’achever, 2014-2015, a connu un total de 280 étudiants. Depuis juin 2015, 300 sont sur le marché de l’emploi avec des diplômes en Master en technologie de l’information de l’Université de Madras, en Master en management de tourisme de Ignou, en Master en finances et contrôle d’Amity University, de la formation certificative en électronique, et instrumentation de Bits. Au cours de son allocution, le ministre des Postes et Télécommunications, Minette Libom Li Likeng, a précisé que «de 60 apprenants hier, avec des salles de classe d’une capacité de 20 places, nous sommes passés aujourd’hui à 600 apprenants dans un amphithéâtre de 300 places à l’Université de Yaoundé I, ainsi qu’une salle spacieuse au campus de l’Ecole nationale supérieure polytechnique». Satisfaite de la croissance que connaît ce domaine au Cameroun, la Minpostel poursuit : «Outre le centre multimédia de pointe dont dispose l’Université de Yaoundé I, les étudiants du Cameroun, où qu’ils se trouvent, peuvent bénéficier d’une éducation de qualité, grâce à l’accès aux mêmes informations, aux mêmes enseignements que ceux de Yaoundé et d’ailleurs dans le monde».