Cameroun – Emprunts: Le Cameroun revient-il dans la catégorie des pays pauvres très endettés?

En moins d’une semaine, le gouvernement du Cameroun a emprunté plus de 75 milliards de FCFA de plusieurs pays étrangers. La frénésie d’emprunt du Cameroun est alarmante et vient quelques mois après la mise en garde d’emprunts excessifs faite par le Fonds Monétaire International.

Mardi 13 septembre 2016, le Gouvernement du Cameroun à travers le Ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (MINEPAT) a  emprunté la somme de 21 milliards FCFA à la Deutsche Banque d’Espagne pour la transformation du lac municipal Yaoundé. Un jour après Mercredi 14 Septembre, le MINEPAT est à nouveau parvenu à un accord avec la Banque Mondiale pour l’obtention de l’énorme somme de 58 milliards de FCFA. Cette fois, le gouvernement a expliqué que  l’argent devait être utilisé pour améliorer les services de qualité dans le secteur de la Santé, en particulier dans la partie nord du pays.

Le ministre de la Communication Issa Tchiroma Bakary a annoncé, une semaine avant, la construction d’un barrage hydroélectrique d’une capacité de production de 75 mégawatts sur la rivière Bini, dans la région de l’Adamaoua. Selon le journal The Guardian Post paru le 16 septembre 2016, il a indiqué lors d’une conférence de presse à Yaoundé que la Banque Internationale et Commerciale de Chine (BICC), allait mettre à la disposition du gouvernement, un accord de prêt de 302 944 742 millions de dollars, l’équivalent d’environ 182 milliards de FCFA pour financer le projet.

The Guardian Post indique également que même avant ce marathon d’emprunt, le gouvernement du Cameroun a ces mois-ci emprunté plusieurs milliards aux  institutions financières internationales. Plus tôt, au mois d’août, une banque italienne, Intesa Sanpaolo a mis à la disposition du Cameroun la somme de 139 milliards de FCFA sous forme de prêt pour la construction d’un complexe sportif ultra-moderne de norme internationale à Olembe, périphérie de Yaoundé. Plus tard le même mois, Alamine Ousmane Mey, ministre des Finances (MINFI) du Cameroun a signé un accord de prêt avec la BGFI Bank-Cameroun pour le financement du complexe sportif de Japoma à douala. Ce prêt de 24 milliards FCFA représente 15% du coût global du projet.

Beaucoup plus tôt en juillet, le gouvernement du président Paul Biya a annoncé la fourniture imminente de 500 000 ordinateurs Portables aux étudiants Camerounais pour l’année scolaire 2016/2017. Le ministre de l’Enseignement Supérieur Jacques Fame Ndongo a annoncé que ces ordinateurs coûteront 75 milliards de FCFA, un prêt accordé par  la Banque Exim de Chine