Cameroun – Economie numérique: l’exemple de réussite d’un jeune entrepreneur

Secteur en vogue, l’éclosion de l’économie numérique a permis à de nombreux jeunes de saisir cette opportunité et de créer des petites et moyennes entreprises. Emmanuel Gbetnkom, jeune informaticien fait partie de ceux qui ont traduit leur rêve en entreprise.

Le Cameroun dans sa vision d’accéder au niveau des économies émergentes mise beaucoup sur le secteur des technologies de l’information et de la communication, qui représentent à côté de l’agriculture et de l’élevage un important gisement d’emplois et d’opportunités. Cette vision sous-tendue par l’orientation stratégique définie dans le Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi (DSCE).

Emmanuel Gbetnkom s’inscrit dans la short liste de ces jeunes qui n’ont pas attendus pour se lancer dans se lancer en freelance. Le jeune de 26 ans savoure aujourd’hui les fruits de son aventure dans le domaine. Dirigeant d’une start-up Emma HiTech, qui fait dans la maintenance informatique et réseau, le jeune homme vit aujourd’hui grâce à cette activité.

‘’Emma HiTech est une start-up qui fait dans la maintenance informatique et réseau à distance. L’idée de créer la structure m’est venue lors d’un voyage à l’Extrême Nord où dans certaines zones, les utilisateurs des ordinateurs portables notamment ont des difficultés de trouver un technicien lorsque ceux-ci tombent en panne. Je me suis dis qu’il fallait penser à un système de dépannage à distance pour les cas les plus simples. Je me suis lancé, et aujourd’hui, je récolte les premiers résultats de mon travail. Je me nourris entièrement de cela’’, explique le jeune entrepreneur.

Emmanuel gbetnkom, dans la salle serveur du centre de développement des TIC de l’Université de Ngaoundéré (c) Fouba Gaëtan

Encore étudiant à l’Université de Ngaoundéré en Master 1 SLED (Système Logiciel et Environnement Distribué), et directeur de Emma HiTechles ambitions de Emmanuel Gbetnkom vont au-delà de la satisfaction de ses clients.

Ma vision est de mettre sur pied, à côté de l’entreprise un centre de formation et d’appuyer les jeunes qui s’intéressent à l’informatique et de développer leurs capacités entrepreneuriales. Ce qui me permettra à la fois de donner du travail aux jeunes et de les préparer à devenir leurs propres patrons”, indique-t-il.

Ses clients dépassent de loin les limites régionales. “J’ai été sollicité dernièrement par le Bureau de Gestion du fret Terrestre de Touboro pour l’installation de leur système de sécurité. Cette sollicitation prouve que je fais du bon travail et mon leitmotiv c’est de voir un client satisfait du service que je lui rends”, ajoute Emmanuel Gbetnkom

Ceux qui ont eu à recourir à ses services reconnaissent en lui un technicien humble et disposé à rechercher la qualité et la satisfaction des clients. Depuis que je le sollicite pour mes appareils aussi bien à la maison qu’au bureau, j’ai toujours des résultats satisfaisants”, reconnais Souleymanou, un de ses clients. 

En dehors de ses cours à l’Université, il est aussi l’un des formateurs dans un centre d’incubation d’entreprise basé à l’Université de Ngaoundéré, le SaheLab. L’entreprise qui emploie 2 autres jeunes compte s’installer dans tout le Cameroun et fournir un service de proximité aux clients.

Par Jean BESANE MANGAM à Ngaoundéré | : Actucameroun.com