Cameroun – Ecole des Eaux et forêts de Bafoussam: 725 apprenants en colère du fait de ne pas pouvoir intégrer l’administration à la fin de leur formation

D’après ces apprenants les promoteurs leur avaient laissé croire qu’ils seront immédiatement intégrés. Ils ont porté l’affaire chez le Gouverneur de la Région de l’Ouest.

Le Quotidien Emergence édition du 8 août 2017 rapporte que 725 apprenants de l’école des Eaux et forêts de Bafoussam manifestent actuellement. Ayant récemment appris que leur formation dans cette école ne leur octroyait pas une intégration dans l’administration camerounaise, ils ont décidé d’exprimer leur mécontentement. D’autant plus qu’ils affirment que c’est le contraire qui leur avait été dit par les promoteurs de l’école. Le journal raconte que le lundi 7 août 2017, la tension était vive devant les services du Gouverneur de la Région de l’Ouest. Partis de la Sous-préfecture de l’arrondissement de Bafoussam 1er en passant par la Préfecture du département, c’est finalement chez le numéro 1 de la Région qu’ils ont décidé de porter leur affaire.

«Nous voulons que les autorités administratives nous livrent ces messieurs pour que nous les amenions dans le grand Nord pour qu’ils expliquent eux-mêmes à nos parents ce que nous réserve notre avenir après la formation», ont-ils laissé entendre devant les services du Gouverneur. Le journal après investigation rapporte qu’il s’agit en fait de jeunes filles et garçons qui sont partis de la zone septentrionale du pays. Ils ont été aguichés par l’annonce de l’école qui indiquait un recrutement direct de 2500 agents et techniciens des Eaux et forêts dans l’administration camerounaise. Il aura donc fallu des heures pour les apaiser. Car expliquent certains plaignants, à la suite de cette annonce ils ont dû vendre leurs plantations, leurs champs, bêtes et autres pour venir suivre la formation. Une formation dont les frais de scolarité s’élèveraient selon le journal entre 800 000 et 1 million de FCFA.