Cameroun – Drame d’Eséka: Paul Biya compatit, Hamadou Sali explique

Le Président de la République a déclaré une journée de deuil national et des soins gratuits pour les victimes pendant que le PCA de la Camrail explique les causes du drame et annonce la reprise du trafic ferroviaire.

La journée du lundi 24 octobre 2016 est déclarée “Journée de deuil national ». Cette décision a été prise ce samedi dans un décret du Président Paul Biya. Cette journée de lundi pendant laquelle les drapeaux seront en berne fait suite à l’accident ferroviaire survenu le vendredi 21 octobre 2016, à Eséka, dans le département du Nyong et Kelle dans la région du Centre. Le Président de la République a entre autre prescrit des soins médicaux gratuits pour toutes les victimes de ce déraillement de train. En effet, toutes les factures des soins des blessés admis dans diverses formations hospitalières, à en croire la direction de la société Camrail, lui étaient entièrement adressées pour règlement.
Le décret du Président Paul Biya a été suivi ce dimanche par une sortie de Hamadou Sali, Président du Conseil d’Administration de la société Camrail. Au cours d’un point de presse tenu à Yaoundé, Hamadou

Sali a apporté des quelques précisions au sujet de l’accident. Il a ainsi révélé que huit voitures supplémentaires avaient effectivement été augmentées à celles prévues pour le voyage et ceci dans le “respect des normes de sécurité”. Le PCA de la Camrail a également tenu à préciser que les équipes techniques de la Camrail dont le groupe Bolloré est l’actionnaire majoritaire sont à la disposition des enquêteurs pour déterminer les causes réelles de ce déraillement conformément à l’enquête judiciaire ouverte par le gouvernement.

Le train accidenté qui portait le numéro 152 avait à en croire Hamadou Sali 1462 personnes à bord. Parti de Yaoundé pour Douala, le train avait alors déraillé en mi-journée à l’entrée de la gare d’Eséka. A en croire, le Président Paul Biya abordant le sujet a fait remarqué qu’on avait enregistré « Au moins 70 morts pour plus de 600 blessés ». Bien plus que les 55 morts et 575 blessés annoncés auparavant à l’issue de l’évaluation provisoire par le Ministre des Transports.

Les voyages par train par l’Intercity reprendront au lendemain du deuil national décrété par Paul Biya.