Cameroun – Douala: Les promoteurs des agences de voyages menacent d’observer une grève de deux jours par semaine si leurs agences sont déguerpies

Il s’agit des agences de voyage interurbain à destination des régions de l’Ouest, du Nord-Ouest, du Sud-ouest et du département du Moungo.

Une mesure préfectorale du Wouri prévoit le déguerpissement des agences de voyage au plus tard le 31 janvier 2016. Les agences qui desservent les régions de l’Ouest, du Nord-Ouest, du Sud-ouest et du département du Moungo, sont sommées de libérer les différents points de stationnement qu’elles occupent dans la ville de Douala pour rejoindre la gare routière de Bonaberi-Sodiko.

Eric Fotso Kouwo, président du syndicat national des propriétaires transporteurs interurbain par agence du Cameroun (Synaprotia-Cam), répond à cette mesure préfectorale par une menace de grève. «Dès lors qu’un transporteur sera touché il n’y aura plus de voyage» a-t-il alors déclaré dans les colonnes du quotidien Le Jour du vendredi 29 janvier 2016.

D’après lui les agences ne peuvent pas s’installer à Bonaberi-Sodiko car cette gare routière est insalubre et manque d’espace. Il serait important de collaborer avec les maires et les préfets pour aménager des espaces adéquats à l’embarquement des passagers. «C’est en travaillant ensemble que nous pourrons assainir la ville. Nous voulons le modernisme dans notre secteur d’activité. Nous ne voulons plus que les passagers soient tiraillés comme s’ils étaient des brigands», déclare le président du Synaprotia-Cam.

Le syndicat prône la mise en place des points de chargement dans tous les arrondissements car «un service de qualité peut être assuré et tout le monde peut y trouver son compte», lit-on. 350 m² peuvent abriter un quai d’embarquement et de débarquement avec salle d’attente et bureaux, apprend-on.