Cameroun: Djika Massagala élu maire de Ngaoundéré 3ème

L’édile succède à Aboubakar Bakary décédé il y a quatre mois des suites de maladie.

La journée du 19 novembre dernier a été exceptionnelle pour les populations de  la commune de Ngaoundéré 3ème en raison de la tenue d’une session extraordinaire du conseil municipal consacrée à l’élection du successeur d’Aboubakar Bakary, décédé, il y a quatre mois des suites de maladie. Alors que certains s’attendaient à une candidature d’un conseiller municipal issue des rangs de l’opposition et un duel avec celui du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), c’est plutôt deux candidats  du parti du flambeau qui se sont affrontés pour le poste de maire. Il s’agit de Malam Moustapha cadre à la délégation régionale des Domaines et des Affaires foncières pour l’Adamaoua  et l’homme d’affaire Alhadji Djika Massagala.
Contre toute attente, le candidat Malam Moustapha a laissé éclater sa colère lors des minutes consacrées à la profession de foi. « Je suis vraiment écœuré du fait que je veux présenter ma candidature, le groupe communal de mon parti, refuse et veut plutôt consacrer une autre personne. J’ai été  menacé d’exclusion du parti si je déposais ma candidature. Je pense que le Rdpc est un parti démocratique, je présente ma candidature en assumant les risques qui en découleront », fulmine t-il.

Les 29 conseillers municipaux dans la salle sont passés aux urnes sous la supervision du préfet de la Vina, Justin Mvondo. A l’issue de cette échéance, le conseiller municipal Alhadji Djika Massagala remporte l’élection avec 22 voix contre 7, face à son adversaire Malam Moustapha. D’après certains caciques du Rdpc à Ngaoundéré, cette victoire était quasiment acquise dès le départ. Et les chances de victoire de Malam Moustapha étaient infirmes. « Il y a pas eu deux candidats du Rdpc, le Rdpc est un parti organisé et structuré et qui fonctionne selon des règles bien précises. Le candidat du Rdpc est investit par le Comite central à travers le groupe communal, et avec l’assistance du mandataire du Comite central. C’est ce qui a été fait ce matin. Nous avons tenu une réunion préalable à l’issue de laquelle une candidature a dégagé un consensus,  celle de Alhadji Djika Massagala, c’était l’unique candidature du Rdpc, pour nous l’autre candidature  n’était pas du Rdpc. », explique le conseiller municipal, Ishaga Daouda, par ailleurs président du groupe communal du Rdpc.
En attendant l’homologation de cette élection par le Minatd, le nouveau maire Alhadji Djika Massagala a pris possession de son bureau sur autorisation du préfet de la Vina, Justin Mvondo. L’autorité administrative en a profité pour remercier madame Lady Rose, pour avoir assuré l’intérim du maire cette commune pendant 4 mois.