CAMEROUN :: DEUX CORPS SANS VIE RETROUVÉS À YAOUNDÉ

CAMEROUN :: DEUX CORPS SANS VIE RETROUVÉS À YAOUNDÉ

A l’ancien abattoir, la dépouille d’un jeune homme de 30 ans et à Nlongkak, celle d’un enfant d’environ 13 ans.

L’émotion était forte hier au quartier Dakar au lieu dit « ancien abattoir ». Le corps sans vie d’un jeune homme d’environ 30 ans baignant dans du sang a été retrouvé par des passants. Sur le lieu du drame, de nombreux curieux ont défilé pour l’identification du corps. Un employé d’une entreprise brassicole de la place, l’a reconnu et a alerté les membres de sa famille, qui se sont immédiatement rendus sur le lieu du drame. « Ce monsieur est mon frère. Il s’appelle Pierre Simo, originaire de l’arrondissement de Bangou, département des Hauts-Plateaux, région de l’Ouest. C’était un commerçant : il avait sa boutique au lieu dit Brasseries dans laquelle il vendait de l’eau minérale et de la bière.

Il n’avait aucun problème avec son entourage. C’était un homme très sympathique et travailleur : il ouvrait tôt et refermait sa boutique très tard dans la nuit », a témoigné Lévis Cheka, frère de la victime. Le portail des camerounais de Belgique. Les constats effectués par la police et les médecins légistes descendus sur les lieux ont révélé que la victime avait reçu un coup de poignard à l’épaule gauche et s’est progressivement vidé de son sang, ce qui a entrainé sa mort. Une enquête a été ouverte.

« Elle se fera de manière progressive avec la collaboration des membres de la famille », a déclaré l’un des officiers en charge du dossier. La dépouille de Pierre Simo a été conduite à la morgue du Cefta à Ekounou. Le cas de Simo n’est pas isolé. Le corps d’un enfant d’environ 13 ans a également été découvert ce même jour au quartier Nlongkak, entre la Maison de la Radio et le ministère des Relations Extérieures, dépourvu de ses organes génitaux. Une enquête a été ouverte par la gendarmerie nationale.