Cameroun : des preneurs d’otages exigent une rançon de 35 millions de francs CFA

Le 12 octobre dernier, ces malfaiteurs ont enlevé cinq personnes dans la localité de Touboro, région du Nord. 

Une bande armée a fait irruption à Kades (Touboro) dans la région du Nord du Cameroun, le jeudi 12 octobre dernier. Les malfaiteurs ont semé la terreur et enlevé cinq personnes. Les familles des otages sont restées sans nouvelle pendant plusieurs heures. Mais, le week-end dernier, les ravisseurs leur ont fait parvenir un message. Ils auraient appelé un habitant du village au téléphone et envoyé des consignes.

D’après le quotidien Le Jour de ce lundi 16 octobre, les malfrats ont envoyé un message aux proches des otages pour exiger une rançon de 35 millions de francs CFA. Ils ont d’ailleurs envoyé un numéro de téléphone par lequel les joindre pour discuter des modalités de l’échange.

Informées, les autorités administratives auraient décidé de suspendre la ligne téléphonique communiquée par les ravisseurs. Par ailleurs, le gouverneur de la région du Nord, a promis aux familles des otages que tout sera fait pour ramener les captifs sains et saufs.

Seulement, des sources du quotidien Le Jour affirment que les otages ont été conduits en territoire tchadien. Le Cameroun ne bénéficiant pas du droit de poursuite, aurait bien du mal à ramener ces otages. Le phénomène de kidnapping est récurrent dans la zone. Les camps de ces bandes armées seraient connus. Mais, la marge de manœuvre des autorités camerounaises serait réduite, compte tenu du droit de poursuite dont il ne dispose pas.