Cameroun: Des français parmi les accidentés de la catastrophe ferroviaire d’Eseka

Réaction de la France par la voix de son ministre des affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault

Le Cameroun n’en finit pas de compter les personnes mortes dans l’accident de train survenu en début d’après-midi du vendredi 21 octobre 2016 à Eseka, localité située entre Douala, la capitale économique et Yaoundé, la capitale administrative. Dans la matinée d’hier samedi 22 octobre, les opérations de relevage des wagons tombés dans les ravins, ont permis de récupérer une quinzaine de nouveaux corps sans vie. Ce qui fait passer le bilan encore provisoire de 55 à 70 morts.

Parmi les victimes, se trouve au moins un Français. L’annonce a été faite par Jean-Marc Ayrault, le ministre français des affaires étrangères. Il a saisi cette occasion pour présenter au peuple camerounais, les condoléances de la France. «J’ai appris avec tristesse le tragique accident ferroviaire survenu le 21 octobre entre Yaoundé et Douala… Mes pensées vont aux victimes de ce terrible événement, ainsi qu’à leurs familles et à leurs proches. Une victime française est à déplorer. Notre ambassade et nos services consulaires sont entièrement mobilisés. En ces circonstances douloureuses, j’exprime la pleine et entière solidarité de la France qui se tient aux côtés du Cameroun dans cette épreuve» a déclaré le chef de la diplomatie française.

Des indiscrétions font savoir que d’autres passagers de nationalité française sont portés disparus. Ce qui explique peut-être cette alerte lancée par Gilles Thibault, l’Ambassadeur de France au Cameroun. «Urgent. Déraillement du train Yaoundé-Douala vers Eséka. Merci de signaler la présence possible de Français au 699 93 41 67 ou 222 22 79 08».