Cameroun – Denonciation: Le SDF s’insurge contre la composition de la délégation qui va représenter la Région du Centre aux consultations préparatoires au Grand Dialogue national

Le premier parti de l’opposition estime qu’elle est en grande partie composée de militants du RDPC.

A une semaine du dialogue national qui aura lieu du 30 septembre au 04 octobre 2019, des voix s’élèvent déjà pour dénoncer les supposées magouilles orchestrées par les autorités administratives chargées de la conduite de cette grande concertation nationale. Ce Week-end, Emmanuel Ntonga, le président du Social Democratic Front (SDF) Centre s’est fendu d’un communiqué. Dans ce manifeste qui a été rendu public ce dimanche 22 septembre, il dénonce avec véhémence la composition de la liste des représentants de la Région du Centre pour les consultations préparatoires au Grand Dialogue national convoqué par le président de la République pour trouver des solutions durables à la Crise sécuritaire qui sévit dans les régions anglophones du Nord-ouest et du Sud-ouest. Notamment, la prédominance dans cette dernière des militants du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), le parti au pouvoir. Maître d’œuvre de cette «arnaque», Nasseri Paul Bea, le Gouverneur de la Région du Centre a pris le soin dans la liste qu’il a établie, de les désigner sous des casquettes qui n’ont rien à voir avec leur militantisme. Ceci, pour donner l’illusion d’une hétérogénéité, renseigne le communiqué-presse d’Emmanuel Ntonga.

[InArticle]

C’est ainsi qu’on y retrouve des universitaires, anciens ministres, chefs traditionnels, ministres en fonction, députés, syndicalistes, tous militants du RDPC, et facilement identifiables. Mouthe A Bidias , l’actuel Directeur du Fonds National de l’Emploi figure dans cette liste comme représentant des Chefs traditionnels, Robert Nkili, Bakang Mbock, Etoundi Ngoa, Mbarga Mboa Phillipe, Ntuda Ebode,Luc Magloire Mbarga Atangana, etc.

Face à ce qui présente comme une énorme mascarade, le SDF s’insurge. «Le SDF Centre invite le Premier Ministre à rejeter, la délégation complaisante du Centre, qui va à l’encontre de l’esprit et de la philosophie même du dialogue souhaité».