Cameroun – Dénonciation: La Coalition Camerounaise Contre le Tabac s’attaque au Groupement inter-patronal du Cameroun (GICAM)

Elle accuse ce regroupement du patronat camerounais de promouvoir l’achat et la consommation des cigarettes à travers plusieurs panneaux publicitaires implantés dans différentes villes du Cameroun.

La coalition camerounaise contre le tabac, fidèle à son combat, vient une fois de plus de faire parler d’elle. En effet, elle s’insurge contre le fait que le Groupement inter-patronal du Cameroun (GICAM) sponsorise l’affichage à travers le pays de plusieurs panneaux publicitaires qui promeuvent l’achat et la consommation des cigarettes. Elle l’a  fait savoir jeudi lors d’un point de presse à Yaoundé. Les panneaux publicitaires indexés portent les messages tels que: «la contrebande de cigarettes finance l’insécurité» et «Stop à la contrebande de cigarettes», a-t-on appris.

L’organisation de la société civile dirigée par Mme Flore Ndembiyembe appréhende cette action comme une manœuvre de l’industrie du tabac pour faire la publicité pure et simple des produits du tabac et encourager la population à consommer la cigarette. Pour Ayong Cabel, responsable de la Communication au sein de la Coalition Camerounaise Contre le Tabac (C3T), «ces panneaux constituent une violation flagrante de la loi de 2006 sur la publicité qui interdit toute forme de publicité des produits du tabac sur les mass médias au Cameroun. C’est révoltant de constater que les questions de sécurité nationale d’un pays sont manipulées pour des intérêts particuliers, avec le soutien implicite du secteur des affaires camerounais», martèle-t-il.

La Coalition Camerounaise Contre le Tabac condamne fermement ce «comportement antipatriotique contraire à l’éthique». Car, «l’industrie du tabac ne peut pas être un partenaire dans la lutte contre le commerce illicite. Elle veut distraire l’opinion publique et les décideurs pour freiner la mise en œuvre des politiques publiques de contrôle du tabac au Cameroun».

«D’après les résultats de l’Enquête Globale sur le Tabagisme chez les Adultes, réalisé en 2013 par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), un million cent mille (1 100 000) Camerounais sont des usagers du tabac, la moitié mourra des suites de leur tabagisme. Une enquête réalisée auprès des établissements scolaires de la ville de Yaoundé en 2016 par l’Alliance pour le Contrôle du Tabac en Afrique, en collaboration avec la C3T a permis d’identifier 173 points de vente autour de 20 écoles enquêtées avec dans près de 50% des cas, la présence de la publicité et de la promotion des produits du tabac à travers les affiches», a-t-on appris de la C3T qui veut par ce moyen démontrer que «l’industrie du tabac encourage l’installation des points de vente autour des écoles dans l’optique de favoriser l’initiation des jeunes élèves à la consommation des produits du tabac».

La C3T exhorte donc le Gouvernement du Cameroun à agir spontanément contre cette manœuvre de l’industrie du tabac visant à «exposer les Camerounais aux risques sanitaires liés à l’usage du tabac en les encourageant à acheter et consommer des produits du tabac».