Cameroun – Crédit: Une plateforme pour faciliter le financement des Pme

Des mécanismes efficaces en cours de mise en œuvre par la Bstp, la Bc-Pme et le Fagace.

Le paradoxe a été soulevé par Evariste Yameni. « Le potentiel d’opportunités d’investissements dans notre pays est énorme. Malheureusement, les entrepreneurs qui se trouvent en grand nombre dans les acteurs de la sous-traitance industrielle éprouvent des difficultés à accéder au financement bancaire. Cette situation est d’autant plus paradoxale que l’économie locale est caractérisée par le niveau élevé de liquidité des banques. Or, d’après l’Institut national de la statistique (Ins) 99,2% des entreprises au Cameroun sont des Pme ». Afin de trouver des voies et moyens pour faciliter l’accès aux financements des Petites et moyennes entreprises et industries, la Bourse de sous-traitance et de partenariat du Cameroun a organisé la semaine dernière à Douala,  la première édition de la Journée de financement de la Pme/Pmi.
Autour de la table, la Banque camerounaise des Pme et le Fonds africain de garantie et de coopération économique (Fagace). Les responsables de ces institutions financières ont donné des garanties pour faciliter l’accès au financement des Pme et Pmi. Des garanties matérialisées par la signature d’un accord de partenariat. « Nous avons signé un partenariat pour assurer la jonction ou l’attelage financement-structuration pour le bien de notre cible de marché. Nous avons conçu un éventail de produits financiers pour apporter des solutions aux Pme et nous allons financer des Pme crédibles qui ont fait des efforts notables », note Agnes Ndoumbè, directeur général de la Bc-Pme).

Et le Fagace alors ? « Il faut créer un environnement favorable  au développement des Pme et encadrer les ressources optimales à leur développement. Nous sommes là pour apporter les nouveaux mécanismes utiles pour la facilitation d’accès au financement des pme », explique Christine Dzana, attachée à la direction régionale Afrique centrale du Fagace. Elle poursuit en indiquant que le Fagace a déjà mobilisé plus de 12 milliards F Cfa pour le financement des Pme au Cameroun et que de nombreux projets réels sont en cours. « Nous permettons aux banques de réduire le niveau de risques au financement des Pme. Les banques peuvent prendre plus de risques avec le Fagace comme garantie. Nous sommes une garantie inter-étatique », explique-t-elle.
Les obstacles les plus cités par les entrepreneurs par ordre d’importance sont la fiscalité (58.8%), la corruption (50.6%), l’accès au crédit (37.6%), les formalités administratives (35.2%), la concurrence déloyale (25.8%), les infrastructures (18.4%) et le cout de financement du crédit (18%), relève Evariste Yameni, directeur de la Bstp.