Cameroun – Coupe des Confédérations: Comment et pourquoi le voyage de 500 supporteurs camerounais a été annulé

Selon les organisateurs, les fonds devant servir à leur prise en charge n’ont pas été débloqués à temps. Plus de 500 supporters camerounais n’ont pas pu aller en Russie pour soutenir les Lions indomptables du Cameroun.

Leur projet a été contrarié par un incident survenu en dernière minute. les organisateurs du voyage font savoir que c’est l’argent qui a manqué. Bien que débloqués, les 8 millions et demi de dollars n’ont pas servi.  « L’argent a été viré dans un compte américain. Il fallait maintenant pour le déplacement des Africains en Russie que l’argent arrive en Russie, que le billet et l’hébergement soient payés. Les Russes ne voulaient pas de l’argent par virement mais du cash. Une banque Russe s’est même portée garante de l’opération mais  les différentes structures contactées ont refusé les propositions faites. Elles ont estimé que le temps que l’argent soit disponible on sera à deux jours de la fin de la compétition », nous explique Eric Martial Djomo, un des organisateurs du voyage initié par la Coalition of supporters union of Africa (Cosua) au Cameroun.

 

Nous avons l’obligation morale de présenter nos excuses

L’annulation du voyage a attristé tous ceux-là qui s’étaient inscrits dans le charter de la Cosua. La mascotte Zomo est un d’eux. Il rapporte qu’à cause de cela ses compagnons d’infortune et lui sont  devenus la risée de leurs proches et voisins.  « Dans nos quartiers respectifs on se moque de nous. On nous dit : « vous avez dit que vous irez en Russie, mais vous êtes ici. Ça fait mal ! », s’indigne-t-i, faisant savoir qu’il aurait trouvé un filon pour voyager s’il avait su que le premier ne donnerait rien.  A la tête de l’organisation du voyage au Cameroun le journaliste sportif retraité Njomo Kevin comprend le désarroi des supporters non embarqués.  « Nous avons l’obligation morale de présenter nos excuses à ceux qui n’ont pas pu voyager alors qu’ils avaient préparé longtemps leur déplacement », nous répond-t-il au téléphone. De son côté Zomo exige une « compensation » pour le désagrément subi. Peut-être l’obtiendra-t-il car il se murmure au sein du Cosua que maintenant que les financements sont disponibles ceux qui étaient inscrits pour la Coupe des Confédérations iront  à la Coupe du Monde prévue dans un an toujours en Russie.