Cameroun – Coopération: Les premières Journées économiques, industrielles et commerciales du Cameroun en Chine (JEICAC) se tiendront à Beijing en octobre prochain

L’organisation de cet événement, a indiqué Protais Ayangma président du mouvement patronal Entreprises Cameroun (ECAM), s’explique en ce sens que «la Chine est désormais un partenaire de choix pour les pays en général et pour notre pays en particulier».

Dans un contexte socioéconomique où de nombreuses petites et moyennes entreprises (PME) et petites moyennes industries (PMI) camerounaises éprouvent d’énormes difficultés à lever les fonds nécessaires pour assurer leur développement, «la Chine est une puissance économique et industrielle nantie de ressources diverses qu’elle propose à notre pays pour accélérer le processus d’industrialisation dans les différents secteurs d’activités», a-t-il souligné.

Ainsi, indique l’Agence de presse africaine qui relaie cette information, ces journées économiques visent à permettre aux opérateurs économiques camerounais d’aller à la conquête de l’expertise, l’expérience et le savoir-faire chinois.

Pour le dirigeant de ce mouvement patronal, «en considérant le dynamisme et la densité des investissements de la Chine dans notre pays, il est évident que nos institutions, les porteurs de projets et les opérateurs économiques ont tout à gagner à participer au JEICAC».

Pour l’instant, l’heure est aux derniers réglages avec les partenaires chinois au sujet de la date, du format, des coûts, le programme, la logistique.

En tout état de cause, «une première mission préparatoire est prévue en Chine dans les prochaines semaines pour arrêter les détails de cet important évènement. Car, nous ne voulons rien laisser au hasard», a rassuré M. Ayangma.

«Nous nous sommes assurés du soutien de notre ambassade à Beijing, des Camerounais de la diaspora ainsi que du correspondant ECAM en Chine qui sont tous à pied d’œuvre. Au niveau national, le projet a été soumis à la plupart des chefs de départements ministériels à caractère économique et aux principales organisations du secteur privé. L’accueil est jusqu’à présent enthousiaste. Nous allons bientôt commencer la phase des adhésions», a-t-il souligné.