Cameroun – Congo: plus que des voisins

Au-delà de la frontière commune qui les lie, les deux pays œuvrent pour la réussite de l’intégration dans la sous-région d’Afrique centrale.

Le Cameroun et le Congo sont d’abord deux pays frères liés par l’histoire et séparés par une frontière commune. C’est sans doute dans le souci de densifier cette coopération que sont nés ces dernières années, de nombreux projets communs entre les deux pays.

L’on peut citer ici l’aménagement du corridor intégrateur Yaoundé – Brazzaville long de 1 612 km, dont les tronçons sont en voie de réalisation ; la construction de la route Sangmélima-Ouesso, l’université inter-Etats entre les deux pays dont le campus est situé à Sangmélima.

Cette institution a été créée le 21 décembre 2012 à la suite d’une convention signée par le ministre des Relations extérieures de la République du Cameroun et le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération de la République du Congo, représentant les deux Etats.

L’on devrait signaler dans le même registre, le jumelage entre les villes de Sangmélima au Cameroun et Owando intervenu en octobre 2016

Il convient de relever que la coopération bilatérale entre les deux pays se fait dans le cadre d’une Commission mixte multisectorielle. Une coopération qui se développe en outre dans des secteurs aussi variés que les transports et le commerce.

Sur le plan diplomatique, il serait fastidieux de mentionner les visites au plus haut niveau entre les chefs d’Etat des deux pays. Les présidents Denis Sassou Nguesso du Congo et Paul Biya du Cameroun entretiennent en effet des relations empreintes de fraternité.

Les deux pays sont à la fois membres de la Communauté économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale (CEMAC), de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), de l’Union africaine et de l’Organisation des Nations unies.

On les retrouve également au sein de nombreuses institutions internationales à l’instar de l’Organisation internationale de Francophonie (OIF) au sein de laquelle ils partagent également des positions communes.