CAMEROUN :: CONFÉRENCE SEMESTRIELLE : LES INSTRUCTIONS D’ATANGA NJI AUX GOUVERNEURS

Le ministre de l’Administration teritoriale prescrit de n’accorder aucun espace aux “fauteurs de troubles”.

Le convoi du gouverneur de la région du Sud-Ouest, Bernard Okalai Bilaï a essuyé une attaque le mardi 12 février 2019. En dépit de cette situation inquiétante, il a répondu présent à la première conférence semestrielle des gouverneurs de région au titre de l’année 2019 ouverte hier, 14 février à l’hôtel de ville de Yaoundé. Accueilli avec fierté par ses pairs, le gouverneur rassure d’un air serein et ferme : « L’administration fonctionne. Les forces de sécurité sont là et font leur travail. La région est sous contrôle ». Cette réaction renseigne à suffire sur la détermination du gouvernement à mettre hors d’état de nuire toutes velléités de trouble d’où qu’elle vienne. Le thème de circonstance en dit d’ailleurs long à propos : « Autorités administratives et renforcement de la sécurité des personnes et de leurs biens ».

Face à ces différentes menaces qui mettent à mal nos régions, la protection des personnes et de leurs biens demeure la priorité absolue des autorités administratives. Le ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji, a invité les gouverneurs à ne lésiner sur aucun moyen pour restaurer l’ordre : « Le maintien de l’ordre doit être conduit avec courage, détermination et fermeté ». L’info claire et nette.

Et d’ajouter : « Aucun espace ne doit être accordé aux fauteurs de troubles qui, en toutes circonstances, doivent se heurter à la rigueur de la loi et la détermination de nos forces de défense et de sécurité ». Il était donc question aux cours de ces travaux, de faire l’état de la sécurité dans les différentes régions. Si les sécessionnistes ne cessent de mener des attaques dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, force est de constater que la sécurité est aussi mise à rude épreuve dans la partie septentrionale de notre pays. Pour le ministre Paul Atanga Nji, la situation sécuritaire est sous contrôle même s’il y a des défis à relever.

Dans son discours d’ouverture, le Minat a convié les gouverneurs à créer des conditions favorables pour la tenue des échéances électorales qui pourront se tenir cette année 2019. L’enjeu sera donc d’organiser les élections dans de bonnes conditions sécuritaires au niveau des 58 départements et des 360 arrondissements. Paul Atanga Nji était accompagné de plusieurs autres membres du gouvernement à l’instar d’Emmanuel Nganou Djoumessi des Travaux publics. Martin Mbarga Nguélé, le délégué général à la sûreté nationale y était également.