Cameroun – Communication. SUD,CRTV : le défi des zones d’ombre dans la région du Sud

Tel semblait être le vœu des populations qui sont sorties nombreuses à l’occasion de l’installation du nouveau chef de cette station régionale le 24 juillet dernier tenue dans le hall de ladite station par le directeur général représenté par son adjoint qu’assistait le gouverneur de la région du Sud en présence des collègues et amis venus vivre cet instant.

Pour Emmanuel Wongibé directeur général adjoint de la cameroon radio and télévision (Crtv), toute nomination témoigne une marque de confiance. Celle-ci demande plus d’abnégation au travail pour continuer à la mériter, ce qui exige beaucoup de professionnalisme. Une invitation donc pour les nouveaux responsables de la station régionale  à servir et non une autorisation pour se servir.

En installant Berthe Mballa Azo’o au poste de chef de station régionale de la Crtv, il en a rappelé à l’équipe que le secteur audio visuel est en pleine mutation avec le basculement dans le numérique.

Cette concurrence exige des programmes de qualité, qui attire les auditeurs ou téléspectateurs à rester sur votre chaîne. Ainsi, il est question pour l’ensemble du  personnel chacun à son niveau de laisser parler son génie et son savoir-faire. Pour les populations de la région, le DG s’engage pour la couverture audiovisuelle de toute la région. Ainsi, le chef de la station doit s’assurer que les populations perçoivent la présence de la Crtv peu importe leur lieu de résidence, en ville comme dans les campagnes.

Une Crtv qui raconte leur quotidien en leur donnant la parole, ce qui demande la discipline, la pro activité, le professionnalisme et la prise d’initiative. Tout en félicitant l’équipe qui a mérité la confiance du conseil d’administration de la Crtv, Félix Nguelé Nguelé gouverneur de la région du Sud a invité l’équipe à œuvrer pour demeurer leader. Leader dans l’information et dans la qualité de programmes. Mais le vœu cher pour l’autorité administrative est que, cette Crtv couvre l’ensemble de sa région.

Des départements en entiers  comme l’Océan par ne dispose pas de signal Crtv- Sud, le Dja et Lobo également et la vallée du Ntem par endroit. De même,  dans le département de la Mvila,  seuls trois arrondissements reçoivent entièrement le signal en permanence, le reste des arrondissements étant dans la zone d’ombre. Une étude menée par une organisation de la société civile, financée par l’union européenne à travers le programme d’appui à la société civile (Pasc) a présenté au public le 09 juin 2015 à Ebolowa, les résultats de son étude. Il était question d’évaluer le niveau de couverture du signal-émetteur Crtv dans la région, d’apprécier le niveau de satisfaction des communautés.

Crtv-Sud_equipe_et_autorites

Cette étude concluait déjà sur  d’importantes zones d’ombre dans la région. Celle-ci  révélait que 18% seulement de couverture Crtv existe dans la région du Sud. Une situation qui fait dire à Emmanuel Beh Atangana chef du village de Mebae, auditeur de la Crtv que des mutations doivent procurer des changements positifs pour le bénéfice du peuple.

Car, ce qui a constitué une limitation, nécessite une correction. Il pense qu’il est anormal que lorsqu’il y a une interruption du courant électrique, que ce soit la fin des programmes radio, ou alors l’impossibilité d’accès au signal Tv en plein ville à Ebolowa. Il pense enfin que le changement engagé soit vécu dans les actes, par la qualité dans les contenus aussi.

Ce qui constitue l’ampleur des défis du nouveau chef de station. Elle qui compte se focaliser dans les orientations édictées par le DG adjoint, elle reconnait tout de même que la tâche est grande, les défis nombreux.

Car, il s’agit de rendre le Sud plus visible que par le passé, il s’agit d’être présent, de faire connaitre ce qui se passe dans la région au reste du Cameroun. Elle doit compter sur ses collaborateurs, car il s’agit aussi d’un travail d’équipe. Parmi ses collaborateurs, Cyrille Kemmegne qui officie à la rédaction, tous deux provenant de Crtv Littoral.

Une cohésion qui permettra aux auditeurs de Crtv Sud d’en bénéficier du professionnalisme de cette équipe. Il faut noter que Berthe Mballa, remplace à ce poste Jacob Nguini qui y aura passé 2 ans et aujourd’hui appelé à faire valoir ses droits à la retraite. Le souhait est que la Crtv Sud, soit recue partout dans la région du Sud pour demeurer toujours au cœur de la nation.