Cameroun – Communication. Médias : gare à l’intox

Mise en garde du Mincom lors du lancement officiel d’Al-Houda FM samedi à Douala.

 
Une minute de silence pour les victimes de Boko Haram, qui agresse le Cameroun, et une salve d’applaudissements pour les forces armées qui défendent vaillamment l’intégrité du territoire national. Ce sont là deux moments forts de la cérémonie d’inauguration de la radio Al-Houda, 99.3 FM, par le ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary, ce 24 septembre 2016 à Douala. Plus exactement à Makepe 1 Missoke Bloc 9, Cité Paradis, tout près de la mosquée.

Ces deux moments auront aussi été l’une des façons pour le ministre de justifier sa présence à ce lancement officiel, dans un contexte où le Cameroun et les pays voisins font face à la menace que représente la secte. Parce que oui, Issa Tchiroma l’avoue, il n’est pas là simplement en qualité de ministre de la Communication. Mais aussi en tant que musulman. Pour lui, Al-Houda FM arrive à point nommé et aura pour responsabilité d’éviter la manipulation et l’instrumentalisation.

« Le terrorisme est international et on se sert des médias pour diaboliser, pour jeter le discrédit, pour diffamer cette religion qui compte 1,6 milliard de fidèles. Il faut qu’on utilise les mêmes instruments, les mêmes outils pour interpeller l’Occident en disant que l’Islam c’est l’amour, c’est la tolérance, c’est la convivialité », a martelé le Mincom. Refusant qu’à cause des actes d’une « infime minorité qui s’abrite derrière l’islam pour perpétrer des forfaits», tous les musulmans soient indexés.

Et il ne s’agira pas seulement pour 99.3 FM, chaîne qui couvre le Littoral et le Sud-Ouest et qui émet depuis juillet 2013, de s’adresser aux non-musulmans. Mais aussi d’éclairer les croyants eux-mêmes. « Il faudrait qu’ils sachent que l’islam du Cameroun est un islam de tolérance, d’amour, d’amitié, de fraternité et d’intégration. C’est cet islam que nous devons promouvoir, protéger et faire en sorte que ce soit une réalité au quotidien », a insisté Issa Tchiroma Bakary.

Message reçu cinq sur cinq par le Pca de la station radio, Younous Paraiso, qui a, en effet, rappelé qu’Al-Houda est un outil au service de la sécurité. Et en tant que média de proximité, la radio compte accompagner le gouvernement dans sa mission d’éducation des masses. L’objectif à terme serait d’ouvrir une télévision. Projet qui est dans les tuyaux et n’attend que les contributions des différents partenaires pour se concrétiser.