Cameroun, célébration du 6 novembre 2017 : le gâteau est au four dans le ndé !

Le délice prendra tout son temps pour cuire. Il sera charcuté et partagé ce lundi 6 novembre 2017. Ainsi, pour se souvenir du 6 novembre 1982, date de l’ascension de Paul Biya à la magistrature suprême du Cameroun.Ce samedi 4 novembre de l’année en cours, la conférence conjointe des sections Rdpc Ndé-ouest (Bazou) et le séminaire de formation des militants du parti, a permis de réaliser que le gâteau est mis au feu. Les fils et filles de cette partie du territoire, attendent sereinement le jour dit. Pour l’heure, les langues salivent et attendent voir sa grosseur et son gout pour cette année.

C’est dans une case communautaire de Bazou archicomble que Jean Claude Mbwentchou, Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain, plaque angulaire de la mobilisation des troupes dans le Ndé, a donné le LA. Le « métronome » a instruit que le seul gage reste la paix. Force est de conclure que cette paix est effritée de part et d’autre du triangle national par des velléités sécessionnistes et même de guerre. « Chers camarades, levons-nous derrière le Chef de l’Etat pour lui apporter le soutien de la Commune de Bazou et du Département du Ndé en faveur du dialogue, de la tolérance, du vivre ensemble et de la paix au Cameroun », le ministre est conscient que pour exalter le renouveau dans l’allégresse, souffler sur ses 35 ans d’implémentation, il faut s’assurer que chacun à son niveau, soit un « mendiant de la paix ».

C’est un membre du Gouvernement Philémon Yang que l’on a vu plus que galvanisé, conciliant, chef d’orchestre et chancre du vivre ensemble. Pour ceux qui avaient trouvé que le torchon brulait entre lui et « mon frère », Clobert Tchatat, secrétaire général de la délégation

permanente du Rdpc pour le Ndé, Jean Claude Mbwentchou a montré qu’il n’en est pas du tout le cas. D’ailleurs au cours des travaux de la conférence conjointe, l’on a pu constater et ce pour s’en rassurer, que les deux étaient dans une complicité de tous les instants. Le moins que l’on puisse dire c’est que voila deux poids lourds qui assureront les prochaines victoires à celui qu’ils appellent « notre champion ». Le Préfet du Ndé, le sous-préfet de l’unité administrative, les forces vives de l’Arrondissement de Bazou, les chefs traditionnels du Ndé, les militants du Rdpc (ayant battu le rappel de la mobilisation), ont tous salué la convivialité entre les deux braves.

Respect !

Au terme des travaux de la conférence des sections Rdpc, Ojrdpc et Ofrdpc Ndé-ouest, les parties prenantes ont toutes célébré le happy end. Chapeauté par le thème « Respect de la hiérarchie et de la déontologie du parti, seul gage des futures victoires du Rdpc. Engagé derrière le Président Paul Biya pour l’émergence du Cameroun ». L’on dira sans ambages que la promesse des fleurs a été tenue, ou que tout a été exécuté dans le respect des règles de l’art. Ordonnancement parfait, la prise de parole des différents orateurs sans la moindre fausse note. C’était l’avenir du Cameroun dans la paix qui est revenu comme leitmotiv. « L’arrondissement de Bazou sais organiser ses événements », a lancé une autorité de maintien de l’ordre.Au même titre, le séminaire de formation a été accueilli avec une grande ferveur populaire, mieux, les participants ont suivi des exposés avec minutie et se sont engagés à instituer un observatoire, afin que tous les actes finaux réalisés par l’équipe conduite par le Dr Frédéric Djeuhon, soient suivis et mis en branle sans anicroche, ceci jusqu’aux consultations électorales de 2018 qui arrivent en grandes enjambées. Le Minhdu a d’ailleurs donné des clés pour « construire une victoire forte, une victoire nette, une victoire éclatante de Paul Biya»

La lecture de la motion de soutien et une marche de soutien à l’adresse de S.E.M Paul Biya, ont refermé le rideau sur les travaux de la première conférence conjointe dans cette section depuis l’installation des responsables après le renouvellement des organes de base du parti, il y a an.