Cameroun – CAN 2016: La ville de Douala vend ses charmes sur le net

La Communauté urbaine vient de mettre en ligne un site internet pour une meilleure visibilité de la Capitale économique pendant la Coupe d’Afrique des Nations de football féminin.

Dès le mois de novembre 2016, le Cameroun sera l’épicentre du football féminin du continent à l’occasion de la douzième édition de la Coupe d’Afrique des Nations féminine de football (et la première sous cette appellation), qui met aux prises les meilleures sélections africaines féminines de football affiliées à la Confédération Africaine de Football (CAF).

Bien que les villes hôtes choisies soient Yaoundé (la Capitale politique) et Limbé dans la Région du Sud-Ouest, Douala n’entend pas rester en marge des manifestations. D’autant plus qu’elle est la principale porte d’entrée au Cameroun avec son aéroport international, et que les différentes délégations et touristes qui viendront participer au grand rendez-vous du football féminin continental devront y passer.

Les responsables de la ville, de la Communauté urbaine notamment, ont pris des dispositions pour redorer l’image de la ville et faire de Douala une cité accueillante, attrayante  et vivable pour toutes les personnes qui fouleront son sol. C’est ainsi qu’un site internet (www.douala.cm) vient d’être mis en ligne. Il présente en plusieurs menus, catégories et rubrique, les charmes de la ville. Le visiteur peut y découvrir les «Bons plans» sur l’hébergement, la restauration, les services diplomatiques, les pharmacies, les hôpitaux…

Un menu est réservé à la CAN féminine 2016 où l’on retrouve toutes les infos sur les modes de transport, les fans parks, les bonnes pratiques, les conseils de sécurité… Seul bémol, le site a été lancé avec des menus et rubriques sans contenu.

Toujours dans le cadre de la CAN féminine 2016, la Communauté Urbaine de Douala mettra en service de nouveaux taxis baptisés «Taxi verified», pour garantir un bon accueil aux étrangers pendant ce rendez-vous sportif. Des «fans parks» sont en cours d’aménagement. Côté tourisme, un document de 40 pages baptisé «le Joka c’est ici», à la taille d’un passeport, servira  de carte postale pour tous les étrangers: «Le petit document d’accueil que nous avons appelé passeport renferme toutes les informations utiles surtout aux  étrangers qui arrivent en matière de santé, transports, sécurité, tourisme et d’hébergement», a indiqué Fritz Ntonè Ntonè, le Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Douala.