Cameroun : Camtel cède son portail numérique agropastoral à l’etat

Plateforme digitale de la Cameroon Telecomunications (Camtel), Camagro, dit-on, vise l’anéantissement de toute distance entre agriculteurs, acheteurs, éleveurs, pêcheurs. David Nkoto Emane le Dg de l’entreprise publique camerounaise de télécoms a affirmé que la tribune web qui va aussi développer l’agrobusiness, connaît déjà 1000 souscriptions.
Le vendredi 10 juin 2016, a eu lieu à Yaoundé, la cérémonie de cession du portail numérique agropastoral Camagro en faveur de l’Etat du Cameroun. La Prouesse technologique, œuvre de Camtel, apprend-on, a été mise sur pied dans le sillage du comice agropastoral de 2011 d’Ebolowa, afin de répondre aux sollicitations des protagonistes du secteur.
Directeur général de Camtel, David Nkoto Emane a déclaré que depuis quelques mois déjà, Camagro offre des interactions entre opérateurs de l’agriculture, avec à la clé, un millier de souscriptions dans le portail numérique. Quant au contenu, la tribune de M. Nkoto Emane a laissé savoir que Camagro se compose de sms par mails, de réseaux sociaux, d’applications mobiles dont la géolocalisation.

« Les pertes post- agricoles représentent 26% de la production. Camagro va réduire les distances entre les bassins de productions et les acheteurs. Chose qui fait prospérer le phénomène de coxage (achat illicite aux dépens du producteur, Ndlr) », dixit David Nkoto Emane. Et de lancer à Minette Libom Li Likeng la ministre des Postes et Télécommunications (Minpostel) qui représentait l’Etat du Cameroun à la signature de convention de cession : « Vous tenez là, un outil prêt à l’usage et capable de booster la production agricole ».
Placée depuis le 02 octobre dernier à la tête du Minpostel, service chargé d’essaimer la culture numérique au Cameroun, Minette Libom Li Likeng a affirmé que Camagro « a aussi l’avantage de réduire le nombre d’intermédiaires dans les transactions entre les producteurs, les acheteurs et le consommateur final ». Et de finir : « Ce qui augure d’un gain substantiel en termes de bénéfices pour nos agriculteurs ».

En somme, Camagro se veut ce portail numérique agropastoral que Camtel vient de concéder à l’Etat du Cameroun. Un boulevard digital ouvert sur le secteur agropastoral local. En s’y inscrivant gratuitement affirme-t-on, on y trouve la publication des offres d’achat et de vente de produits d’agriculture, d’élevage, de pisciculture ; des informations sur les agro-industries, les partenaires techniques et financiers et les chercheurs entre autres. Retrouvez Camagro en cliquant sur : www.camagro.cm