Cameroun – Campagne de vaccination contre la rougeole et la rubéole annoncée du 24 au 29 novembre 2015

C’est une annonce faite par le Ministre de la Santé (MINSANTE) André Mama Fouda lors d’un symposium organisé jeudi 19 novembre 2015 à Yaoundé.

La rougeole et la rubéole sont des maladies causée par des virus. Bien connue, la rougeole se manifeste par de la température, un nez qui coule, une importante toux et de la conjonctivite. Ce n’est qu’ensuite qu’apparaît l’éruption caractéristique. Pour la rubéole certaines personnes font même la maladie sans s’en rendre compte. Mais ces deux maladies peuvent avoir des conséquences dramatiques chez l’enfant et chez la femme enceinte qui n’a pas reçu de vaccin.

D’après le MINSANTE, dans certains districts de santé on est passé de 49 décès causées par ces maladies en 2014 à 74 décès en 2015. Un chiffre qui démontre une constante augmentation avec un total de 659 cas notifiés entre 2008 et 2014. «C’est dans l’objectif de réduire la morbidité et la mortalité imputable à ces deux pathologies que le MINSANTE organise sur tout le territoire, une campagne de vaccination préventive avec le vaccin combiné rougeole et rubéole (RR) du 20 au 29 novembre [2015]», apprend-t-on des colonnes du journal Cameroon Tribune du vendredi 20 novembre 2015.

Les enfants âgés de 9 mois à 14 ans sont concernés par cette campagne. L’objectif pour le MINSANTE est la vaccination de 834 271 enfants. Issa Tchiroma Bakary Ministre de la Communication, Marie Thérèse Abena Ondoa Ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille, et le Dr Jean baptiste Roungoureprésentant du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), étaient présents à ce symposium.

D’après le Dr Marie Kobela, secrétaire permanente du Programme Elargi de Vaccination (PEV), des cas de rubéole sont souvent confondus avec la rougeole et «l’augmentation de ces maladies a été constatée ces derniers temps et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande d’administrer les vaccins combinés contre ces deux maladies», explique-t-elle.

Certaines personnes atteintes de rougeole peuvent développer des complications pulmonaires ou neurologiques. Les risques liés à la rubéole sont pratiquement nuls sauf pour les femmes enceintes. On observe des malformations de 20 à 25% des bébés si la maladie a été contractée pendant le premier trimestre de la grossesse. La rougeole et la rubéole souvent associées aux oreillons sévissent dans le monde entier. La meilleure attitude consiste à se faire vacciner d’autant plus que le vaccin disponible aujourd’hui protège de ces maladies.