Cameroun – Cadre de vie: Selon l’entreprise britannique The Economist Intelligence Unit, Douala figure parmi les dix villes «les moins habitables» dans le monde

L’entreprise, qui appartient à The Economist Group, a récemment publié son classement 2019 des villes habitables au monde.

Il ne fait pas bon vivre à Douala, la capitale économique du Cameroun. C’est du moins ce qu’affirme le récent classement 2019 des villes habitables au monde publié par The Economist Intelligence Unit. L’entreprise, qui appartient à The Economist Group, classe la ville de Douala, dans la catégorie des dix villes «les moins habitables».
[InArticle]

«La métropole camerounaise occupe le 133e rang sur 140 pays, juste derrière Alger (Algérie, 132e) et Caracas (Venezuela, 131e). Douala obtient une note générale de 44 sur 100 points possibles. Dans le détail, la ville obtient une note de 60 sur 100 dans la rubrique «stabilité», en raison de la hausse du taux de criminalité; 25 sur 100 en matière de santé de base; 48,4 sur 100 dans le domaine de la culture et l’environnement; 33,3 sur 100 en matière d’éducation et 42,9 sur 100 pour ce qui est des infrastructures», peut-on lire dans les colonnes du quotidien Le Jour qui rapporte cette information dans son édition du 23 septembre 2019.

D’après The Economist Intelligence Unit, «les conflits et la crise économique définissent les villes qui ont connu des difficultés dans notre indice au cours de la dernière année».

Le classement est dominé par la ville de Vienne (Autriche) qui «reste la ville la plus habitable des 140 villes couvertes par The Economist Intelligence Unit. Après avoir délogé Melbourne de la première place en 2018 et mis fin à un record de sept années consécutives, Vienne a conservé sa position de leader en 2019. Derrière elle sur le podium, deux villes australiennes: Melbourne (98,4), resté des années première du palmarès, et Sydney (98,1). L’Australie et le Canada dominent le Top 10, avec trois villes chacun. Le Japon est également présent avec Tokyo et Osaka. Copenhague, seconde ville européenne, se classe neuvième au niveau mondial», lit-on.

En bas du classement, «les cinq villes les moins accueillantes sont Damas (Syrie), dernière, Lagos (Nigeria), Dhaka (Bengladesh), Tripoli (Libye) et Karachi (Pakistan)».