Cameroun – Bicéphalisme: La Fédération d’haltérophilie a organisé deux finales de la Coupe du Cameroun le même jour

Boukar Tikiré et André Bong, les deux hommes qui revendiquent le poste de président ont chacun organisé des compétitions samedi à Douala et Yaoundé

Comme à la Fédération camerounaise de rugby, ce sont deux finales de la Coupe du Cameroun qui se sont disputées à la Fédération camerounaise d’haltérophilie. Elles ont été organisées le 14 novembre 2015 par les deux dirigeants qui se disputent la présidence de cette association. André Bong a fait tenir sa compétition au campus 1 de l’université de Douala. Boukar Tikiré a fait disputer ses épreuves dans la capitale, Yaoundé. Mais c’est la Coupe organisée à Yaoundé qui a été légitimée si l’on s’en tient à la présence du ministre des sports et de l’éducation physique Pierre Ismael Bidoung Mkpatt, venu assister aux épreuves.

Contacté ce samedi 21 novembre 2015 par cameroon-info.net, André Bong s’en prend à  Blaise Omgba, le directeur des normes et du suivi des organisations sportives (Dnsos) au ministère en charge des sports. Il est accusé d’avoir « intentionnellement induit le ministre des sports et de l’éducation physique en erreur ». Bong accuse Blaise Omgba de collusion maffieuse avec Boukar Tikiré. Selon lui, le haut fonctionnaire « deale » avec son rival. Il soutient alors qu’en tant que régisseur d’une compétition continentale tenue au Cameroun il y a quelques années, il n’avait pu justifier l’utilisation du budget de 300 millions de francs Cfa débloqué. Il ajoute qu’en tant que commissaire du gouvernement à la dernière élection fédérale, l’homme avait fermé les yeux sur « de grossières fraudes et irrégularités ».

Bong croit que « Boukar Tikiré et  Blaise Omgba ont beaucoup d’accointances ». Il soupçonne les deux de vouloir de nouveau gérer ensemble le budget du prochain championnat d’Afrique d’haltérophilie prévu à Yaoundé. André Bong se dit d’autant plus étonné de voir sa légitimité contestée qu’il a été reconnu par le Tribunal administratif de Douala. Il promet de solliciter de nouveau la justice afin qu’elle annule les trophées qui vont être remis par le chef de l’Etat à l’occasion de la finale de la Coupe du Cameroun de football masculin. « Les trophées reviendront à ceux qui les ont gagnés à Douala », jure-t-il.